SociétéChroniquesChroniques-Société

Signes des Temps, #222 : le monde d’avant

 

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

Dans le monde d’avant, il fallait parfois faire 350m pour passer un coup de téléphone

Dans le monde d’avant, la télévision était en noir et blanc

Dans le monde d’avant, mon arrière-grand-mère était encore en vie

Dans le monde d’avant, on écrivait des lettres au lieu de s’envoyer des Whatsapp

Dans le monde d’avant, on pouvait fumer des cigarettes au menthol

Dans le monde d’avant, on partait au travail en armure

Dans le monde d’avant, il fallait frotter deux pierres pour faire du feu

Dans le monde d’avant, j’avais des posters de la Star Ac’ sur les murs de ma chambre

Dans le monde d’avant, on décorait ses murs avec des dessins de mammouths plutôt que des cadres de New-York

Dans le monde d’avant, on lavait son linge à la rivière

Dans le monde d’avant, il fallait plusieurs jours pour faire Paris-Tours

Dans le monde d’avant, on portait plus souvent des perruques que des masques

Dans le monde d’avant, on allait au banquet plutôt qu’au restaurant

Dans le monde d’avant, je détestais les courgettes

Dans le monde d’avant, on dansait la valse plutôt que le jerk

Dans le monde d’avant, on dansait le jerk plutôt que la tektonik

Dans le monde d’avant, on dansait la tektonik plutôt que la house

Dans le monde d’avant, on buvait le rosé sans pamplemousse

Dans le monde d’avant, personne ne tiquait sur les blagues misogynes

Dans le monde d’avant, on n’avait pas de congés payés

Dans le monde d’avant, les hôpitaux n’existaient pas

Dans le monde d’avant, Brad Pitt et Britney Spears n’étaient pas nés

Dans le monde d’avant, Marilyn Monroe et Michel Piccoli n’étaient pas nés

Dans le monde d’avant, Louis XVI et Anne de Bretagne n’étaient pas nés

Dans le monde d’avant, on mangeait avec les doigts

Dans le monde d’avant, c’était mardi

Le monde d’avant est un mirage. Le monde d’aujourd’hui ne sera jamais celui d’hier. Comme le monde de midi n’est déjà plus celui de minuit. La Terre évolue chaque seconde. Simplement, certains éléments subsistent plus longtemps que d’autres. Une partie semble s’envoler en un instant tel un pissenlit soufflé par un enfant. Une autre s’accroche vaille que vaille, comme ce panneau de l’Île Balzac qui menait vers une cabine téléphonique et renvoie aujourd’hui vers une fausse piste. De ce qui disparait on garde des souvenirs, avec ce qui reste on s’en construit. Certains trouvent que c’est mieux maintenant et d’autres moins bien. Le cumul de nos expériences forme un certain présent, jamais figé, forcément soumis à interprétations. Le monde d’avant est un mirage. Le monde d’après c’est déjà maintenant.

Print Friendly, PDF & Email