SociétéChroniquesChroniques-Société

Signes des Temps, #200 : Craquage

Le pitch : « Signes des Temps » ce sont des images chassées dans les rues, les bâtiments et les chemins de la Touraine ; des traces laissées par l’Homme pour l’Homme, parfois très claires, parfois très floues, violentes, commerciales et/ou drôles, mais toujours signifiantes – que ce soit grâce à des mots, des dessins ou des symboles – et potentiellement visibles par tous.

La nature est une artiste incomprise. Que veut-elle dire quand elle dessine ces courbes craquelées sur le sol du lac de la Bergeonnerie ? Dans une rétrospective que lui consacreait un centre d’art contemporain, on pourrait louer son trait profond mais hésitant caractérisant l’incertitude face à un monde qui tremble. « Une oeuvre sismique » écriraient les critiques d’art pensant avoir trouvé un bon mot. On l’ignorait, mais la sécheresse aussi peut se mesurer avec l’échelle de Richter. Un bon 6,2 dans ce cas précis.

En fait c’est ça : avec ce spectacle la nature ne t’offre pas un de ses joyaux. Elle crève juste de soif. 43 jours consécutifs sans pluie à Tours, on n’avait plus vu ça depuis Giscard.

La terre a soif, l’herbe sèche, les feuilles jaunissent, les fleurs fânent et j’ai encore pris l’avion cet été. Qu’est-ce qui ne va pas chez moi ? Est-ce que ça suffit de manger souvent bio, de faire pipi sous la douche, éteindre la box Internet quand on part en vacances, acheter moins de fringues fabriquées à l’autre bout du monde, réduire sa consommation de viande, alléger ses poubelles et promouvoir régulièrement des actions écolo via ses articles de presse ? Chacun voit midi à sa porte, disait-on à l’époque de Giscard. Aujourd’hui tout le monde voit ces signes extérieurs de sécheresse. Frappant sur l’instant, immortalisés dans le téléphone, puis perdus entre deux photos de plats gastronomiques. La conscience écologique s’évapore parfois aussi vite qu’une éphémère pluie d’été.


Un degré en plus :

Pour découvrir toute la collection des Signes des Temps cliquez ici. Et si vous aimez cette chronique, retrouvez une compilation des plus belles proses de ses 3 premières années dans un livre paru chez les Éditions Sutton. En vente dans toutes les bonnes libraires 😉

Print Friendly, PDF & Email