Rejet de plutonium dans la Loire : Les hippies débarquent

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Conséquence des révélations de l’ancien patron d’EDF sur du rejet de plutonium dans la Loire en 1980, suite à l’accident nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux, les hippies débarquent sur la Loire comme en témoigne la photo ci-dessous. A bord de son radeau artisanal arborant le célèbre logo « Peace and Love », cet homme cherchait à ramener les traces de plutonium dans son baril étanche que l’on voit à sa droite. A moins que ce soit une espèce de voyage initiatique, presque mystique le long du dernier fleuve sauvage d’Europe, selon l’expression coutumière.

IMG_4507

Blague à part, de fleuve sauvage, la Loire n’en a que l’expression. Aussi majestueuse soit-elle, cela fait bien longtemps que l’Homme l’a modelée selon sa volonté, entre endiguement, aménagement des berges… De sauvage elle n’en a que le nom en effet, quand on voit par exemple des centrales nucléaires du côté d’Avoine en Touraine ou de Saint-Laurent-des-Eaux dans le Loir-et-Cher pointer leurs cheminées de refroidissement sur les bords du fleuve royal. A la suite des révélations sur le rejet du plutonium en 1980, je me suis simplement rappelé de cette photo prise à l’été 2014, de cet homme un peu hippie sur son radeau de fortune et qui semblait, lui, respecter et aimer ce patrimoine « naturel ».

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu