Société

[Portfolio] Petite balade d’automne dans le Val de l’Indrois.

Ce premier week-end d’octobre n’était pas réservé qu’aux chasseurs, mais aussi aux lève-tôt de tout poil. Bien emmitouflé quand même (7 degrés au compteur, soit 30 de moins que par ici quand même), me voilà parti de bon matin, parti sur les chemins, à bicyclette. Etape du jour : contre-la-montre individuel en solitaire, Saint-Quentin-sur-Indrois/Genillé/Chemillé-sur-Indrois. Rosée glacée, parfums d’enfance. Ravitaillement café serré, eau et madeleines de chez Noz, offerts par une experte. Puis retour au bercail pour un bœuf-carottes amplement mérité.

dsc_1537

30 kilomètres aller-retour, des chevreuils, une limace (Loches n’est pas si loin), des maisons troglodytes, une joggeuse au téléphone, un cycliste au bout du rouleau, une poignée de chasseurs, trois voitures en 3 heures à tout casser, beaucoup de silence, quelques bruits de ruisseaux de temps en temps, des panneaux «A vendre», un marché en cours d’installation à l’aller, en plein apéro-huîtres au retour. Quelques fausses routes, vite corrigées.

Ciel immaculé, soleil chaleureux, souffle magique et langoureux des collines et des vallons de la Touraine du sud-est.

dsc_1402

dsc_1405

dsc_1412

 

dsc_1431

dsc_1461

dsc_1462

dsc_1474

dsc_1483

dsc_1516

dsc_1519

dsc_1550

      crédits photos : Laurent Geneix pour 37°

Print Friendly, PDF & Email