• Syndicat Mobilités
  • CDNT
  • Syndicat Mobilités
  • CDNT

[Point fixe] Et soudain, une femme passe les bras chargés de PQ

PUSA
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

1h c’est le temps qu’il faut pour rallier Saint-Pierre-des-Corps à Paris en TGV, la durée moyenne d’un rendez-vous professionnel ou celle de votre session « courses » hebdomadaire. Beaucoup de choses peuvent défiler sous vos yeux en 60 minutes. Y faites-vous vraiment attention ? Cette année, 37 degrés choisit de se poser chaque semaine dans un point fixe d’Indre-et-Loire, juste pour observer ce qu’il s’y passe. Et vous le raconter. Troisième étape au cœur du centre-ville de Tours…

« T’es vacciné toi ? » « Oui. » « Moi aussi. » Avant 2021 on n’aurait jamais imaginé surprendre ce genre de conversation dans l’espace public. Maintenant, même les applis de rencontres font de la vaccination anti-Covid un critère à indiquer sur les profils. Ce virus accapare vraiment nos vies de façon impressionnante… Cet échange, je l’ai capté au Passage du Palais, la galerie commerçante de la Place Jean Jaurès de Tours. Je me suis assis sur la rangée de sièges qui fait face au magasin La Grande Récré, banc aux accoudoirs dodelinants et dont la moitié des emplacements sont remplis de rubalise façon scène de crime pour inciter le public à garder ses distances.

A l’entrée de la boutique de jouets, on trouve aussi le désormais indétrônable flacon de gel hydroalcoolique, situé juste à côté d’une figurine Playmobil géante. Le bonhomme porte un écriteau nous invitant gentiment mais fermement à désinfecter nos mimines. Ferme, l’agent de sécurité des lieux l’est aussi quand il s’agit de rappeler la consigne de port du masque. Ce qui est amusant c’est qu’il le fait perché sur un escabeau, en train de regarder on ne sait quoi au plafond et de faire tinter son gros trousseau (de clefs). Une femme s’arrête net en l’entendant. Elle a un moment d’hésitation mais non, c’est bon : elle a bien son masque sur la bouche et sur le nez.

Il s’en passe des choses au Passage du Palais, même un lundi après-midi, jour traditionnellement calme pour le commerce. Il faut dire que l’endroit est un lieu de transit vers un parking souterrain et un supermarché. Je m’en souviens au moment où une femme passe les bras chargés de PQ. Cela dit, l’ambiance reste calme, offrant tout le loisir de profiter de la musique d’ascenseur diffusée par les hauts parleurs. En l’occurrence Push and pull de Georgia Webster (merci Shazam).

Push and pull, titre amusant dans un espace où l’on accède via des portes automatiques (cette vanne ne fonctionne que si vous comprenez un peu l’anglais. Au besoin, utilisez un traducteur)… Au fait, je me dois de le souligner : ces portes isolent très bien du bruit de la rue. On n’entend pas les motos et à peine le marteau piqueur. En revanche je profite distinctement de la sonnerie de téléphone so 2009 de La Grande Récré qui résonne en écho dans les rayons peu fréquentés. Bruit ponctuel venant troubler une ambiance relativement silencieuse. C’est là que je remarque une chose : les gens ne font pas tous le même bruit quand ils marchent. Certains évoluent en silence tels des chats quand d’autres font claquer leurs chaussures. Et à côté de moi, un papy scrolle sur son téléphone en tapant du pied.

(Article lu 1 fois, 1 lectures aujourd'hui)
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous pourriez aussi aimer

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

FILBLEU