• Tours Métropole
  • CDNT
  • Tours Métropole
  • CDNT

[Point fixe] « Alors, c’était bon à la cantine ? »

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

1h c’est le temps qu’il faut pour rallier Saint-Pierre-des-Corps à Paris en TGV, la durée moyenne d’un rendez-vous professionnel ou celle de votre session « courses » hebdomadaire. Beaucoup de choses peuvent défiler sous vos yeux en 60 minutes. Y faites-vous vraiment attention ? Cette année, 37 degrés choisit de se poser chaque semaine dans un point fixe d’Indre-et-Loire, juste pour observer ce qu’il s’y passe. Et vous le raconter. Deuxième étape depuis le quartier Bouzignac, à Tours.

Il y a un pied de lavande à côté de l’école Gustave Flaubert. Une belle plante toute fleurie. Il fait 30° et on pourrait croire que c’est le dernier jour de l’année scolaire, que c’est le début des grandes vacances. Les enfants sont souvent en short ou en petite robe. Le vent souffle juste comme il faut pour qu’on n’étouffe pas. Il est 16h15 et nous sommes le 6 septembre. C’est seulement le 3e jour d’école. Quartier Bouzignac comme ailleurs les parents arrivent petit à petit devant les grilles pour récupérer les bambins après leur journée de cours. Le premier lundi de l’année.

Avant la sonnerie finale, on jette un œil dans la cour. Les derniers petits de maternelle terminent leurs jeux extérieurs et vont progressivement rassembler leurs affaires. Certains sont accrochés au portail et nous regardent passer. Un arrosoir est échoué au milieu d’un espace arboré et un cerceau bleu vif a manifestement valdingué au-dessus de la clôture. Au loin une maîtresse tape des mains. On ne voit pas l’intérieur des classes, les rideaux sont tirés.

Autour de nous tout semble calme. L’A10 ronronne à 50m de là. Quelques voitures sont mal garées, à cheval entre le trottoir et les zébrures destinées aux cars. Il y a aussi une ligne de chariots bleus « empruntés » au Carrefour des Atlantes tout proche. On distingue quelques sonneries de portables. Un gamin joue avec un paquet de chips ou de bonbons en le faisant valser dans les airs. Peu de discussions entre familles. Puis le portail s’ouvre. Il est 16h30 tapantes. Une marée d’adultes s’engouffre dans l’établissement pour en ressortir quelques dizaines de secondes plus tard.

Un papa insiste auprès de sa fille pour qu’elle dise au revoir à la portière. Certains parents lui glissent à « A demain » chaleureux en tenant la main de leur progéniture. Souvent on capte quelques échanges sur le contenu de la journée (« Alors, c’était bon à la cantine ? »). Une petite fille qui marche à droite de sa mère reste silencieuse, absorbée par ce qui semble être un jeu sur son smartphone. Arrivent alors les plus grands en provenance de l’école élémentaire. Avec les parents ou juste entre copains. Ça rigole ou ça croque une sucette au cola. Ambiance badine quand un push fait vibrer le smartphone. Jean-Paul Belmondo est décédé. Un de plus dont la place est désormais dans les livres d’histoire.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !