SociétéChroniquesChroniques-Société

[On aurait pu vous en parler] Un dimanche de danse en pleine nature

Nos boîtes mail débordent ! Chaque semaine nous recevons des dizaines d’invitations pour relayer des événements forcément incontournables. Certains reviennent carrément tous les ans, au risque pour nous d’écrire quasiment la même chose d’une fois sur l’autre. En plus de ça, il faut bien dormir. Cette année, c’est décidé : nous ne pourrons pas être partout ! Et tant pis si cela crée des frustrations. Cela dit, nous avons trouvé LA solution : relater une fois par semaine des actualités tourangelles sans bouger du bureau, avec une petite dose de mauvaise foi.

« Même s’il fait froid on se couvrira, on apportera des thermos de tisanes » promettait l’association Danzame Mucho en annonçant l’organisation d’un dimanche de danse en pleine nature le 24 novembre. Le week-end, il y a donc plusieurs écoles : danser et boire du gin tonic à une heure avancée de la nuit sous les spotlights ou alors danser et boire de la camomille en plein jour sous les arbres. Chacun son style, selon la formule consacrée. On imagine en prime que la musique est assez différente. Deux salles, deux ambiances, disait le proverbe.

« Sortons sentir, ressentir, nous ressourcer, danser avec l’air, la terre, la lumière, les arbres et les pierres » promet encore le programme de cet après-midi qui s’est étendu de 14h à 18h dans un lieu où la pollution atmosphérique devait être réduite à son minimum. Ici ce n’est pas Danse avec les stars mais Danse avec les bouleaux. La piste est recouverte de feuilles mortes, les merles assurent le featuring de tous les morceaux, et les escarpins sont remplacés par des baskets voire des bottes vu le taux d’humidité particulièrement élevé de cet automne 2019.

Questions : peut-on se servir d’un tronc d’arbre comme d’une barre de pole dance ou c’est prohibé ? Bambi il est plutôt capoeira ou rock a billy ? Qui a déjà dansé un slow avec un sanglier ? Est-ce que ce genre d’activité pourrait faire du bien à votre patron.ne ?

En tout cas, sachez-le, pour le prix d’un brunch, on peut apprendre les bons gestes pour danser au milieu de la verdure et les deux activités ont probablement un succès équivalent sur Instagram #foodporn #treeoflife. On aurait pu vous en parler et aller tester pour vous. On en parlera – peut-être – l’année prochaine (d’autres dates sont programmées les 18 janvier et 28 mars 2020).

Print Friendly, PDF & Email