• Tours Métropole
  • CDNT
  • Tours Métropole
  • CDNT

Mon temps ce n’est pas de l’argent ! Erwan Sausset

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Les bénévoles sont souvent les petites mains des structures associatives qui créent et favorisent le tissu social. Afin de leur rendre hommage, chaque mois nous vous proposons de retrouver une interview ou un portrait d’un bénévole. Ce mois-ci, c’est Erwan Sausset qui a bien voulu répondre à nos questions.

Erwan Sausset La petite récrée
Erwan Sausset est président de l’association de parents La petite Récrée à Saint-Etienne de Chigny depuis début octobre. Depuis qu’il est président de l’association, Erwan Sausset a appris à vivre au rythme d’un agenda bien rempli. Lui qui n’en avait jamais utilisé, optimise désormais son temps entre vie professionnelle, familiale et direction d’une association qui « lui apprend le sens des décisions » nous dit-il. Nous le retrouvons au petit matin, avant qu’il ne parte travailler, autour d’un café pour y discuter de son engagement et de l’association.

« Je m’attendais à ce que le parcours soit difficile »

Père de deux enfants scolarisés en école maternelle et en école primaire à Saint-Etienne de Chigny, Erwan Sausset fait partie de la dizaine de parents à avoir créé l’association La Petite Récrée en mai 2013 pour répondre à l’instauration de la réforme Peillon dans l’Education Nationale, avec notamment la mise en place des TAP (temps d’activités périscolaires) : « La mairie souhaitait mettre en place la réforme Peillon et lançait un appel aux parents pour s’organiser et prendre en charge les temps périscolaires » nous raconte-t-il. La Petite Récrée s’est alors vue confiée outre les TAP, la garderie et le centre de loisirs par la municipalité stéphanoise. Depuis, il a fallu apprendre à gérer une association, un budget, recruter des animateurs…

Au bout d’un an de fonctionnement, Erwan Sausset nous dresse un bilan encourageant mais perfectible : « En maternelle ça va dans le bon sens, ce qu’on offre en terme de permanence des adultes et des activités correspond à la logique des besoins de l’enfant. Pour l’école primaire, il reste encore beaucoup de travail, car on arrive dans des âges où il y a plus de possibilités ; aujourd’hui les activités ne sont pas assez diversifiées je trouve ». Pour encadrer les enfants, l’association emploie cinq animateurs et une directrice jusqu’à peu, « on en recherche une nouvelle en ce moment » nous dit Erwan Sausset. Pour le reste, le budget et l’association sont gérés par les parents bénévoles qui apprennent sur le tas à faire face aux difficultés : « Je m’attendais à ce que le parcours soit difficile » reconnaît le président de la Petite Récrée qui ressent un certain poids sur ses épaules allant avec les responsabilités qu’il a endossées : « J’ai déjà pris des responsabilités de bénévole par le passé, mais jamais qui m’amenaient à devoir être le porte-parole de décisions aussi importantes ».

Un travail collectif

Des décisions à prendre rapidement parfois, ce qui complique la tache de ces bénévoles: « Au départ on se voyait beaucoup, une à deux fois par semaine, mais ce n’est pas toujours possible. On a la nécessité de prendre des décisions rapidement, on échange surtout beaucoup par mail maintenant » nous explique-t-il. Un fonctionnement qui se déroule plutôt bien depuis un an malgré le pessimisme qui semble habiter notre interlocuteur qui reconnaît « souvent voir les choses négatives ». Pour autant, ce dernier admet être plutôt satisfait quand il regarde comme cela se passe ailleurs : « là je me dis que c’est pas si mal ce qu’on a mis en place ». Au niveau des TAP, l’association peut s’enorgueillir par exemple de la bonne entente avec l’équipe pédagogique des écoles : « les instituteurs soutiennent les animateurs dans leurs démarches, c’est important. On a la chance également de pouvoir exercer les TAP au sein même des bâtiments scolaires, on évite ainsi les problèmes de déplacements, de trajets comme ailleurs ».

Malgré des améliorations à mettre en place, Erwan Sausset salue le fonctionnement correct de l’association et des activités pour les enfants. Un bon fonctionnement possible grâce aux « personnes qui se démènent dans l’équipe, c’est un vrai travail collectif, c’est important ».

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !