Société

[made in Touraine] Table Speed : l’appli qui multiplie (vos neurones)

Véritable sésame pour entrer dans le monde merveilleux des mathématiques, les tables de multiplication – données en pâture à nos enfants environ un an après le gentil apéritif que sont les tables d’addition – sont un rite initiatique qui éclate certains à peu près autant qu’il fait fuir les autres. Alors les apprendre, c’est évidemment indispensable, mais éviter de les apprendre bêtement, c’est mieux. Et ça peut accessoirement éviter à des classes entières de se dégoûter durablement des maths dès la première cuillérée. Partant – entre autres – du principe que l’être humain n’est pas une machine, la psychopédagogue tourangelle Marie-Laure Billaut installée dans le Vieux Tours, spécialisée dans les enfants précoces et ancienne professeur des écoles mûrissait secrètement cette idée depuis une quinzaine d’années. Une idée qu’elle aurait pu se faire piquer dix fois puisqu’elle l’utilisait avec ses élèves, puis ses «patients», et la divulguait régulièrement lors de conférences. Depuis fin septembre, sa méthode unique pour apprendre les tables de multiplications est en boîte : Table Speed est née.

dsc_2152

D’une idée à la publication d’une application, il peut parfois se passer du temps. Et de belles découvertes. Ce qui, pour une pédagogue curieuse comme au premier jour, n’a fait qu’ajouter du plaisir à la réalisation de ce «vieux» projet. «Les développeurs m’ont d’abord demandé si je voulais que mon application soit gratuite ou payante, ce qui m’a interloquée vu que je venais de faire un emprunt assez conséquent pour lancer ce projet !» s’amuse-t-elle. Voulant se donner vraiment les chances de rentrer dans ses frais et éviter que les parties de Table Speed des enfants soient parasitées par des pubs, Marie-Laure opte pour l’appli payante.

Il a fallu ensuite qu’elle modifie l’aspect «récompense» du système de jeu : «Quand les développeurs de chez Aktarma – entreprise locale située à Tours Nord – m’ont demandé ce que les enfants gagnaient quand ils avaient terminé une partie et que je leur ai répondu : «et bien le plaisir de connaître leur table de multiplication !» ils ont bien rigolé.» Faisant confiance à ses collaborateurs et voulant faire en sorte que son projet correspondent aux codes ludiques 2.0 des 7 – 11 ans qu’elle cible principalement, Marie-Laure a accepté la mise en place d’un système complexe de récompenses, basé sur des véhicules offerts en lien avec l’ambiance graphique de chaque table. En une dizaine de minutes, comme on est super forts, on a gagné un transpalette, un drone et un scooter. Une fois un premier score de référence établi (un chrono, en fait), il suffit à la partie d’après d’après d’être plus rapide pour, en plus de gagner de nouveaux véhicules, engranger les médailles.

dsc_2151

Une appli qui remet les pendules à l’heure

Bon alors c’est quoi ce truc révolutionnaire pour apprendre ses tables ? C’est simple : vous virez les aiguilles d’une pendule et vous mettez un nombre entre 1 et 12 à la place, puis vous visualisez les résultats tout autour de la pendule. Par exemple, le 5 du milieu, multiplié par le 6 de la demie, ça fait 30. «30» que votre petit doigt a juste à faire glisser du bas de l’écran vers son emplacement. Si on pousse le bouchon jusqu’à se dire que le nombre du milieu c’est l’heure, on peut par exemple dire sans rire que 8h30 ça fait 48. Bah ouais. Et 3h50, hein, ça fait combien du coup ?*

Table Speed : bon pour le cerveau (mieux que l’huile deux fois de morue !)

«L’idée c’est surtout d’éviter que les enfants surcomptent, c’est-à-dire qu’ils prennent un repère et calculent le résultat attendu à partir de ce repère. Apprendre vraiment une table c’est savoir que 6×8 font 48 en le visualisant dans l’espace, mais aussi savoir tout de suite sans hésiter que par exemple 28 se trouve dans la table de 7 et de 4, mais pas dans celle de 6 ni de 8», explique Marie-Laure Billaut. Car il est aussi important de savoir compter à rebours que de pouvoir faire ses tables «à l’envers». Une gymnastique mentale à pratiquer du bout des doigts sur sa tablette, donc, pour gagner des pédalos et des voitures de course. Elle est pas belle, la vie ?

Vivement que Marie-Laure Billaut fasse une variante à destination des adultes pour apprendre à remplir sa déclaration de revenus ou à calculer le nombre de kilomètres parcourus avec un plein d’essence.

Un degré en plus

> L’appli Table Speed a été développée par l’entreprise tourangelle Aktarma

> 2,99 € sur iTunes et sur Google Apps, gratuit pour les écoles et les établissements agréés par l’Education Nationale.

* 3×10 = 30

Print Friendly, PDF & Email