Les vins de Loire à la fête avec Vitiloire

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Rendez-vous incontournable des vins de Loire, le salon Vitiloire revient pour sa 15e édition samedi 27 et dimanche 28 mai dans le centre de Tours.

La fête des vins de Loire

Pour le public, Vitiloire c’est l’occasion de passer un bon moment en arpentant les allées du boulevard Heurteloup , du jardin de la Préfecture et de la place du Général Leclerc. Pour un peu que le beau temps soit au rendez-vous, la déambulation s’en retrouve que plus agréable, un verre de dégustation à la main, à sillonner les stands des exposants et affiner ses connaissances en vins locaux.

Les exposants, plus de 150 encore cette année, dont 136 vignerons venant des 79 appelations du Val de Loire, qui accueilleront les milliers de visiteurs présents (35 000 attendus). « En France, Vitiloire  c’est la deuxième plus grande fête consacrée exclusivement au vin après « Bordeaux fête le vin » » rappelle Guillaume Lapaque, directeur de la Fédération des associations viticoles d’Indre-et-Loire et de la Sarthe.

Un événement créé il y a maintenant 15 ans par Jean Germain et qui s’est imposé comme un événement populaire au fil des ans, centré sur la viticulture mais aussi avec ses à côtés : stands de dégustations, exposition photographique sur le vignoble, randonnées cette année…

Une vitrine pour la profession

Une offre qui se muscle donc et qui va de pair avec la volonté d’accentuer la communication autour de l’événement pour en faire un outil de visibilité pour la profession viticole et pour la ville également : labellisation par la Cité Internationale de la Gastronomie, affichage dans le métro parisien… Si aujourd’hui Vitiloire est un événement à dimension régional, l’enjeu ici est évidemment de le faire monter d’un cran en captant la population des régions voisines à commencer par l’Ile de France.

Et pour les exploitants viticoles, Vitloire représente bien sûr une vitrine en terme de communication mais aussi en tant que business. Chaque année ce sont 10 000 bouteilles de vendues, soit une moyenne de 240 par exploitants annoncent les organisateurs. Une manne non négligeable pour ce secteur qui regroupe 600 vignerons rien qu’en Indre-et-Loire, génère 5000 emplois (permanents et saisonniers) par an, ainsi qu’environ 300 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel…

Vitiloire 2017 : une bouffée d’air frais pour un secteur en difficulté

Un secteur et une profession qui depuis deux ans souffre néanmoins. Après l’ampleur du gel de 2016, fin avril 2017 de nouvelles gelées ont en effet touché en moyenne 20 % des vignes d’Indre-et-Loire. Des dégâts limités grâce aux moyens anti-gel mis en oeuvre (hélicoptères, tours anti-gel, bougies…) mais une moyenne qui cache de fortes disparités : sur l’appellation Azay-le-Rideau, ce sont les 2/3 des vignes qui ont été touchées, ailleurs plus localement des parcelles ont perdues la grande majorité des récoltes. « Il y a une trentaine de vignerons qui se retrouvent en très grande difficulté » explique ainsi Guillaume Lapaque qui évoque également de « gros dégats psychologiques » ailleurs, après deux années difficiles. Autre conséquence de ces deux dernières années, une fonte importante du stock disponible. « Ils sont au plus bas, ce qui cause une incertitude supplémentaire » poursuit notre interlocuteur. Une situation inédite pour le secteur viticole, qui bénéficie malgré tout de l’attachement de la population aux vins de Loire. Cette édition de Vitiloire devrait une nouvelle fois le prouver. Une bouffée d’air frais importante pour tout le secteur viticole du Val de Loire.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu