• CDNT
  • CDNT

Les Editions Alan Sutton en liquidation judiciaire

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Cela fait plusieurs années que l’on sait les Editions Alan Sutton en difficulté. Après un redressement judiciaire en 2012, c’est cette fois la case liquidation judiciaire que la société basée à Saint-Avertin doit affronter.

Depuis le 03 mars 2015, les Editions Alan Sutton sont ainsi placées en liquidation judiciaire, avec poursuite de l’activité jusqu’au 30 avril prochain. Un délai qui doit permettre de trouver un repreneur. « Plusieurs se sont déjà manifestés » nous fait savoir Florence Grosseaux, co-gérante de la société.

Responsable éditoriale depuis 1998, Florence Grosseaux ne pensait pas affronter de telles difficultés quand on lui a proposé le poste de co-gérante fin 2011, suite au départ de son prédécesseur. Rapidement, elle découvre un déficit de 90 000 euros. « Nous savions qu’il y avait des difficultés depuis la crise de 2008, mais pas à ce point ». Une situation qui conduira à une cessation de paiement en juin 2012, suivie d’un redressement judiciaire sur 18 mois pour cette société installée en Touraine en 1995, connue notamment pour ses livres d’histoire tournés vers le grand public, comme sa collection « Mémoires en Images ».

Une spirale négative

Dès lors, malgré des réductions des effectifs et des dépenses, les éditions sortent difficilement la tête de l’eau : « Le problème c’est que plus on est en difficulté, moins on est efficace, parce qu’on serre tous les leviers possibles. On devient moins présents sur le terrain par exemple » explique la gérante. Cette dernière n’est pas tendre non plus envers la maison mère britannique « The History Press » : « A aucun moment ils nous ont réellement aidés, ils nous ont laissé nous débrouiller seuls ». La raison invoquée par F.Grosseaux, « ils cherchent à resserrer leur activité sur la Grande-Bretagne, ils ont vendu leur filiale en Allemagne et ont bien essayé de nous vendre, mais vu notre situation, ils n’ont pas trouvé ».

« Tours Mémoires d’une ville » : un dernier gros succès insuffisant

En 2013, le succès du livre et de l’exposition « Tours, Mémoires d’une ville » avait redonné une note d’espoir, si bien que certains voyaient les Editions Alan Sutton sauvées. « Si ce fut un beau succès avec 15 000 exemplaires vendus, ce qui s’est dit était exagéré. Cela nous a aidés, mais pas suffisamment. Cela a marché une fois, il aurait fallu pouvoir décliner le concept à d’autres villes pour que ça nous permette de nous sauver », explique F. Grosseaux.

Pour l’heure, comme les 12 autres salariés, elle est dans l’attente de savoir si un repreneur va être trouvé, mais aussi comment la société va être reprise : « Il peut y avoir plein de possibilités, mais on sait qu’en général en cas de reprise, il y a toujours de la casse ». Les repreneurs potentiels ont jusqu’au 07 avril pour se manifester. « Les salariés en ont marre, il y a de l’usure. Malgré cela ils sont exemplaires et n’ont jamais baissé les bras. J’aimerais pour eux que quelque chose de grand arrive » conclut-elle.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !