Le poids de l’Economie sociale et solidaire

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Depuis une quinzaine d’années, l’Economie Sociale et Solidaire progresse année après année en part de l’emploi global. Une tendance qui n’échappe pas à l’Indre-et-Loire où l’ESS est bien implantée.

L’ESS c’est quoi ?

Souvent décrite comme une économie responsable et humaniste, l’ESS n’est pas toujours bien identifiée par le grand public. Elle comprend les structures ayant un projet économique répondant à quelques grands principes : une utilité sociale, une gestion éthique, une gouvernance démocratique et une dynamique de développement fondée sur un ancrage territorial. Ces structures peuvent-être des associations, des mutuelles, des sociétés coopératives, des fondations et depuis un décret de janvier 2016 des entreprises commerciales répondant aux critères de l’ESS. L’un de ces critères est notamment le réinvestissement des bénéfices réalisés dans le fonctionnement de la structure.

En soit, l’économie sociale n’est pas nouvelle, les associations étant reconnues depuis 1901, les mutuelles et coopératives existant également depuis longue date. En revanche l’ESS tel que décrite ci-dessus est encadrée par une charte datant de 1980. Aujourd’hui l’ESS est même complètement institutionnalisée et suscite l’intérêt des pouvoirs publics qui ont compris le poids qu’elle pouvait avoir sur l’emploi et l’économie en général. La loi du 31 juillet 2014 a d’ailleurs été votée pour « soutenir et développer le secteur : sécuriser le cadre juridique, définir des outils d’aide et de financement, renforcer les capacités d’action des salariés afin de faciliter la reprise de leur entreprise ».

L’ESS est surtout présente dans le tertiaire et représente aujourd’hui en France 12,7% des emplois salariés (hors fonction publique), soit 2,38 millions de salariés répartis en environ 200 000 entreprises et structures.

L’ESS en Indre-et-Loire représente plus de 16% des emplois salariés

En Indre-et-Loire, le secteur de l’ESS fait bonne figure. Ainsi plus de 25 000 salariés travaillaient en 2013 dans plus de 2000 structures de l’économie sociale et solidaire, soit 16,3% des emplois salariés du département (hors fonction publique). Une part qui tend à augmenter grâce notamment aux augmentations d’emplois associatifs qui représentent aujourd’hui à eux-seuls 17 000 personnes au total en Indre-et-Loire soit 10,9 % des emplois globaux (contre 9,6 % en moyenne en France). Comme ailleurs, l’ESS reste un secteur essentiellement présent dans les activités de services (93% du total). Les principaux domaines d’activités se concentrant ainsi sur l’action sociale, les mutuelles et assurances ainsi que les activités dites de divertissement (culture, sport, loisirs…).

Des emplois répartis en grande majorité dans le milieu associatif (72,2%), puis dans les coopératives (15,6%), les mutuelles (8,6%) et les 3,6% restant dans les fondations, groupements d’employeurs, CE…

Un secteur en développement mais fragile

L’ESS reste ainsi un secteur pourvoyeur d’emplois et un secteur intéressant dans une économie plutôt moribonde. Malgré tout, ce secteur bien qu’en pleine croissance demeure fragile en raison des structures qui la compose, pour l’essentiel des petites structures de moins de 9 salariés (77% des employeurs de l’ESS en France). Ainsi nombre d’associations tirent la sonnette d’alarme par exemple sur les baisses d’aides publiques et des répercussions que cela pourrait engendrer sur les emplois.

Du côté des salariés de l’ESS, d’après une enquête réalisée par Chorum en 2013, à l’exception des postes de cadres, les rémunérations sont globalement inférieures de l’ordre de 10% dans l’ESS comparé au reste des salariés du privé. Nombre des salariés montrent malgré tout un attachement et une fierté de travailler dans ce secteur jugé vertueux. Ils mettent notamment l’accent sur l’utilité de leurs missions en direction de leurs bénéficiaires et leur contribution à la mission de la structure.

Chiffres INSEE / OE2T (pour les chiffres de L’Indre-et-Loire) / Enquête Chorum.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu