SociétéA la une

Le Grand Repas existe toujours… mais sans lien avec la Cité de la Gastronomie

On en parle depuis 2016 : ce jeudi 17 octobre ce sera la 5e édition du Grand Repas en Touraine et dans 8 autres territoires français. Jusqu’ici l’événement était organisé sous la bannières de la Cité de la Gastronomie de Tours. Avec le changement de gouvernance de la structure il aurait pu disparaître… mais non. Son créateur est toujours là, et veut montrer son influence.

Des dizaines de milliers de personnes qui dégustent le même menu, le même jour, lors du même repas. Qu’elles soient sur un lit d’hôpital au CHU de Tours, en cours au lycée Grandmont, au self de leur entreprise ou à la table d’un restaurant. Voilà en résumé le concept du Grand Repas.

Jusqu’en 2018, cette initiative annuelle était organisée par l’association gérant la Cité de la Gastronomie de Tours, cette institution basée à la Villa Rabelais. Mais depuis quelques mois, l’association en question est « en sommeil » en attendant sa dissolution, et c’est l’Institut d’Etude de l’Histoire et de la Culture de l’Alimentation (IEHCA) qui a repris le flambeau en lien avec la ville de Tours et Tours Evénements pour l’éventuelle organisation d’un festival.

Un menu de produits locaux

Sauf que l’ancien président de la Cité de la Gastronomie tient fort à son Grand Repas. Alors Emmanuel Hervé remet le couvert avec sa propre association (Le Grand Repas), ses propres partenaires et ses contacts (le chef étoilé Thierry Marx fait office de parrain national). Déjà organisé un peu en dehors des frontières du Val de Loire en 2018 (Reims et Paris), le Grand Repas 2019 se dégustera également en Franche Comté, en Drôme-Ardèche, en Provence, en Isère ou dans les Ardennes : « on table sur 200 000 personnes participantes et peut-être un million d’ici deux ans » annonce l’organisateur qui a notamment conservé ses partenaires locaux ligériens (la métropole de Tours, le CHRU, les prestataires de restauration collective…) et agrandi la liste en y ajoutant les villes de Luynes et Notre-Dame d’Oé, l’agglomération d’Angers, l’hôpital d’Orléans ou le Conseil Départemental du Loir-et-Cher pour ses collèges. Une vingtaine de restaurants indépendants devraient également participer à l’opération avec une ardoise spéciale ce jour-là.

Pour le menu d’ici, imaginé par le chef du CHRU : mesclun de chèvre frais aux poires et vinaigrette de framboise, sauté de poulet quinoa d’anjou et petits légumes, faiselle et tarte tatin. Mais aussi un crumble en région parisienne, du bœuf en daube en Haute-Saône, un carré d’agneau en Provence, des lentilles à la paysanne en Champagne, des endives en Drôme-Ardèche…

Un pied de nez à la Cité de la Gastronomie ?

« Je continue en accord avec la collectivité » assure Emmanuel Hervé, alors que – hasard du calendrier – la ville de Tours doit justement présenter ce jeudi ses plans pour la Cité de la Gastronomie et la Villa Rabelais. « Mon objectif c’est de faire rayonner Le Grand Repas en France avec ses valeurs de promotion des produits locaux. Faire un effet boule de neige sans s’imposer. Une trentaine de collectivités m’ont déjà contacté pour l’année prochaine. »

L’homme croit donc dur en son projet, qui brouille forcément un peu les pistes en local en étant organisé de façon indépendante. « C’est très constructif et positif, il faut avancer » commente-t-il seulement, sans vouloir s’épancher sur le sujet de la Cité de la Gastronomie, tout juste dit-il que la reprise en main de la ville et de Tours Evénements ne lui pose « aucun problème ». Il reste tout de même sensible sur le sujet, toujours prompt à défendre son bilan parfois critiqué et se plaçant – avec Le Grand Repas – comme un acteur sur qui il faudrait toujours compter dans le cadre d’un projet global, montrant au passage qu’il est capable de diffuser une idée née à Tours ailleurs en France avec un côté star (Thierry Marx) quand en face la Cité tourangelle semble encore tâtonner… Un pied dehors, un pied dedans. Une tentative de pied de nez, aussi à ceux qui ont contribué à sa sortie du label tourangeau ?

Print Friendly, PDF & Email