SociétéDossier du mois

La Touraine scolaire en chiffres

Alors que nous sommes en pleine période des portes ouvertes des établissements scolaires, ce mois-ci, dans notre dossier thématique, nous vous proposons un focus sur le monde scolaire en Touraine.

DSC_4679-1024x680Commençons ce dossier par une nouvelle petite balade dans le monde merveilleux des chiffres clés de l’éducation nationale en Indre-et-Loire.

111 000

111 000 c’est le nombre d’élèves en maternelle, primaire et secondaire en Indre-et-Loire, soit 18,49 % de la population totale du département.

ça en fait du monde…

410

410 comme le nombre d’écoles primaires et maternelles publiques dans le département. La commune au plus grand nombre est évidemment la ville de Tours qui compte 58 écoles sur son territoire pour environ 9400 élèves.

 Scène pouvant se passer chaque jour dans n’importe quelle école

54

54 c’est le nombre de collèges publics en Indre-et-Loire. Ceux-ci sont gérés par le Conseil Départemental, à la différences des écoles du premier degré (gérées par les villes) et les lycées gérés eux par la Région.

Allégorie du collégien

10 et 11

10, comme le nombre de lycées d’enseignement général et technologique dans le département. De leur côté les lycées d’enseignement professionnel (LEP) sont au nombre de 11.

Lycéen rêvant de liberté…

18,1

18,1% comme le pourcentage d’élèves scolarisés dans l’enseignement privé en Indre-et-Loire. Des établissements privés qui attirent notamment pour le cycle secondaire. Il y a en effet 9614 élèves dans le second degré inscrits dans le privé contre « seulement » 6162 en maternelle et primaire.

 

86

C’est le nombre de communes qui sont revenues à la semaine de 4 jours lors de la rentrée 2017. Cela concernait précisément 108 écoles. Un chiffre qui va exploser à la prochaine rentrée, beaucoup de communes ayant déjà annoncé qu’elles reviendront à la semaine de 4 jours à la rentrée 2018. Dans le département seules une petite trentaine de communes devraient ainsi rester à 4 jours et demi…

A ce sujet, relire notre enquête : « Retour à la semaine de quatre jours : une vraie fausse bonne idée ? »

Print Friendly, PDF & Email