La Plage de Tours : rien de nouveau sous le soleil et c’est tant mieux

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

On ne va pas vous refaire le coup de l’an dernier, il paraît qu’il ne faut pas abuser des bonnes blagues, mais nous sommes tout de même retournés tester la Plage de Tours, saison 2.

IMG_9728

Celles et ceux qui ont trainé leur corps de ce côté de la Loire l’an passé, et ils sont environ 80 000 selon les estimations des gérants de La Plage, ne seront pas dépaysés. La Plage de Tours saison 2 reprend les mêmes ingrédients qui en avait fait un lieu rapidement prisé l’an dernier par des Tourangeaux en manque de calme et de verdure en bord de fleuve : ici c’est la simplicité qui domine.

Dans le fonctionnement, on reste à l’identique également, le Petit Monde prend en charge les aménagements et la gestion revient à la famille Viau. Question aménagement, les grandes lignes dressées l’an passé sont restées avec le cabanon principal, quelques tables sur la terrasse, mieux mise en valeur pour cette saison, emplacements dans une coque de bateau, mais aussi des transats, fauteuils oeuf, hamacs… bref les ingrédients pour se croire en vacances à deux pas de chez soi.

IMG_9768

IMG_9730

IMG_9767

Point de vue restauration et bar, là encore, l’idée est de faire simple et abordable. Frites maison accompagnent grillades et autres viandes (poulet, saucisses, merguez) cuites au barbecue. Le tout est servi à la bonne franquette dans des barquettes. Et pour ceux qui ne sont pas trop viande, des salades sont également proposées à la carte. « L’envie est d’être abordable, populaire mais de qualité » explique ainsi Manu Viau. Côté boissons, l’embarras du choix est là entre bières locales (ou non, mais on conseille les locales), vins, boissons sans alcool…

IMG_9757

IMG_9776

Pensé comme un lieu de calme et de détente, La Plage propose également plusieurs activités, les sportifs en herbe pourront s’adonner au tennis de table, au badminton, ou au volley. Des livres et jeux de société sont également à disposition. Des activités en libre service et gratuites qui sont complétées par des animations organisées et régulières à l’instar des cours de cuisine proposés par le collectif des blogueuses de Tours, ou encore des animations autour des contes, ou des jeux de société…

IMG_9777

Mais La Plage c’est aussi et surtout l’occasion de se réapproprier la rive droite de la Loire, de profiter de la vue sur le pont Wilson, la place Anatole France, la bibliothèque, la cathédrale… le tout dans une ambiance calme et apaisante où le tumulte et le bourdonnement de la cité semblent à des années lumières. Et si la crue du fleuve en juin dernier a repoussé un peu l’accès immédiat à l’eau, aujourd’hui la Loire est revenue à un niveau plus estival, si bien que l’on peu aisément tremper les pieds assis tranquillement sur le sable. L’espace pataugeoire délimité devrait d’ailleurs revenir prochainement.

IMG_9734Canoé de passage devant La Plage

Cette année encore et ici comme ailleurs en bords de Loire, la baignade est en revanche toujours interdite. Une situation qui pourrait peut-être évoluer, Christophe Bouchet, adjoint au rayonnement de la ville, ayant déclaré lors d’une conférence de presse sur le tourisme ligérien le mois dernier, vouloir faire de la Loire un élément du rayonnement touristique de la ville. Une volonté qui se traduirait par plusieurs pistes de réflexion en lien avec La Plage : parmi les idées envisagées, on retrouve la possibilité d’accessibilité de La Plage aux bateaux de l’association Boutavant en contournant l’île Simon par l’Ouest, ce qui créerait ainsi un circuit La Plage / La Guinguette, mais aussi l’obtention à moyen terme d’une zone de baignade dans la Loire, a notamment fait savoir Christophe Bouchet.

IMG_9762

Crédits photos : Mathieu Giua pour 37°

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu