Société

La passerelle Fournier enfin reconstruite

Elément d’urbanisme primordial dans les déplacements quotidiens d’une partie de la population de l’Est de la ville de Tours, la passerelle Fournier sera mise à la retraite fin 2016 au profit d’une nouvelle structure plus adaptée aux mobilités contemporaines. La fin d’un serpent de mer qui dure depuis de nombreuses années.

12189528_786674378121310_1370732508327264950_n(c) B+M Architecture

Depuis 10 ans maintenant, le sort de la passerelle Fournier alimentait en effet régulièrement les débats. Construite en 1891 afin de franchir les voies ferrées entre la rue Edouard Vaillant et l’actuel quartier du Sanitas, la passerelle Fournier a depuis gardé son aspect métallique d’origine. Détruite lors des bombardements de 1944, elle avait été reconstruite à l’identique (si ce n’est un peu raccourcie dans sa longueur en raison de l’émergence du quartier du Sanitas) en 1954.

013La passerelle actuelle (c) Eric Caillé

Depuis son inauguration, la passerelle Fournier a toujours eu un rôle important dans la mobilité de la population. Imaginée au départ notamment pour les cheminots afin se déplacer des ateliers situés alors au niveau du Sanitas jusqu’au quartier Velpeau, haut lieu d’habitation cheminot à la fin du XIXe siècle et au XXe siècle, cette passerelle n’a depuis jamais perdu ce rôle prépondérant d’élément de liaison majeur au quotidien entre ces deux quartiers. Les enfants du quartier Velpeau l’utilisent notamment pour rejoindre leur collège de rattachement situé de l’autre côté des voies ferrées. En mauvais état et plus adaptée à la réalité de la population en raison de la simple présence d’escaliers rendant difficile, voir impossible, son accès aux vélos, poussettes ou encore personnes à mobilité réduite, la passerelle Fournier est au centre de discussions, notamment au sein du CVL Est, depuis 2005. Entre rénovation ou construction d’une nouvelle structure, pendant des années les pouvoirs publics se sont montrés hésitants sur le sort à lui réserver. Il fut même imaginé en 2006 son remplacement par un tunnel.

C’est en 2013, à la veille des élections municipales, que la pression d’associations et des riverains firent pencher la balance vers une nouvelle construction. Celle-ci verra le jour l’an prochain avec un début de travaux prévus en janvier 2016. D’un coût de plus de 6,8 millions d’euros, financé par l’agglomération et la région (apport de 1,2 millions d’euros), la nouvelle passerelle se situera à une vingtaine de mètres de l’actuelle (qui ne sera détruite qu’une fois la future construite) et permettra grâce à l’installation de rampes une accessibilité à tous (avec néanmoins une pente de 4% pour la rampe). La fin des travaux est prévue pour la fin d’année 2016 et une mise en service pour début 2017.

tours_passerelle_neuve_sur_passerelle_jpeg01(c) B+M Architecture

Un degré en plus :

L’histoire complète de la passerelle Fournier à lire sur le blog « Amboise et Touraine – Balades… »

Print Friendly, PDF & Email