• CDNT
  • CDNT

La charte pour l’accueil d’enfants en situation de handicap étend son réseau

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Samedi prochain sera signée la deuxième charte d’accueil de l’enfant en situation de handicap ou maladie chronique dans les structures de droit commun.

Une charte dont l’origine remonte à 2009 quand à l’époque la CNAF (Caisse Nationale des Allocations Familiales) lance un appel à projets en faveur de l’accueil des jeunes en situation de handicap, auprès des CAF départementales. “Il y a eu une enquête sur l’accueil des enfants en situation de handicap dans les structures de petites enfances, il en est sorti qu’il y avait un manque de formation des personnels” raconte Sonia Pareux de l’Apajh 37 (Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés).

Une enquête à la suite de laquelle Le Pôle Ressources Handicap de la CAF confiera à l’Apajh le soin de travailler sur l’accueil des enfants en situation de handicap dans les structures de petite enfance. C’est pour cette mission que Sonia Pareux a été recrutée en 2010. “En 2012 a été créé un comité de pilotage qui est à l’origine de la première charte mise en place en 2014” nous explique-t-elle. “L’idée de la charte est de travailler en réseau entre les signataires, de sensibiliser les professionnels autour du handicap et de rassurer les familles. La charte est affichée dans les établissements également”.

Affiche charte 2014 Paysage-page-001La charte de 2014

Aujourd’hui l’Apajh qui gère cette mission conjointement avec l’association Achil (association des crèches et Haltes-garderies d’Indre-et-Loire) depuis 2013, intervient dans toute l’Indre-et-Loire et sur toutes les structures de la petite-enfance (crèches, garderies mais aussi chez les assistantes maternelles) : “La situation a beaucoup évolué depuis 2010, il y a eu beaucoup de chemin de parcouru. Tout cela est possible parce qu’il y a un grand engagement de la CAF 37”. Une évolution qui sera symbolisée par la signature de la deuxième charte samedi prochain. “Il y aura 22 nouveaux signataires, c’est un signe que les choses s’améliorent”. Parmi ces derniers citons les communes de l’agglomération, les communautés de communes du Vouvrillon, de Sainte-Maure de Touraine, la Croix-Rouge, l’ADAPEI, L’IME les Elfes…

De quoi améliorer l’accueil des enfants handicapés et malades mais aussi rassurer les familles. “Les familles sont souvent en situation de détresse et n’osaient pas forcément franchir les portes des structures. Elles ont souvent la crainte de laisser leur enfant. Leur montrer que les professionnels sont formés et sensibilisés les aident à franchir le cap”. Des accueils en structure qui permettent aussi de changer le regard sur le handicap, “notamment pour les adultes parce que les enfants n’ont pas de préjugés » témoigne Sonia Pareux qui tient à préciser également pour conclure : “Je le rappelle régulièrement mais un enfant est ce qu’il est, pas ce qu’il a, c’est quelque-chose qu’il faut toujours garder en tête”.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !