SociétéChroniquesChroniques-Société

[La bouteille du week-end] Touraine blanc 2018, L’instinctive, L’affût

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation.

J’ai un vrai plaisir à ce que cette chronique aide parfois à découvrir de nouveaux vignerons récemment installés, et j’espère bien que vous partagez ce plaisir !

C’est tellement excitant de découvrir, en avant-première, de nouveaux talents !

C’est donc avec un vrai plaisir que j’ai dégusté le premier millésime qu’Isabelle Pangault a vinifié à Sassay, au cœur du Loir-et-Cher, sur les terroirs de la Sologne viticole. Elle vient de s’installer, mais ce n’est pas vraiment une débutante : diplômée et chevronnée, elle a passé 10 ans à vinifier un peu partout avant de revenir faire son nid dans son Loir-et-Cher natal.
Je n’étais d’ailleurs déjà plus un découvreur de talent puisque Jérôme Gagnez, sur France Inter, a déjà chanté ses louanges.

Mais j’étais très curieux de déguster. Sa cuvée « L’instinctive », parce qu’elle dit s’être fiée à son instinct, est un Touraine blanc composé du cépage sauvignon avec une pointe de chardonnay.

Il nous montre d’abord une jolie robe dorée plutôt avenante.

Dès l’ouverture de la bouteille, le nez s’exprime pleinement.

Ça sent le fruit exotique, jolie salade de fruits de banane, d’ananas et de mangue. Et le tout est relevé d’une pointe d’épices. On peut y déceler un soupçon de camphre.

L’ensemble est très harmonieux et étonnamment aromatique et complexe pour un vin si jeune. C’est peut-être lié à l’élevage d’une partie de la cuvée dans des jarres de terre cuite qui accélèrent l’oxygénation du vin et ouvrent parfaitement ses arômes.

La bouche est tout à fait conforme aux impressions qu’on pouvait avoir en mettant le nez dans le verre. C’est aromatique, profond, complexe et très plaisant.

J’ai eu la sensation de vivre en bouche plusieurs étapes. Et j’adore qu’un vin m’offre, en une seule dégustation, plusieurs épisodes !

J’ai eu d’abord la sensation d’un smoothie à la banane : c’était caressant, ample, gras et aromatique.

J’ai cru ensuite déguster un bonbon acidulé à l’ananas : c’était gourmand et vif.

C’est après avoir avalé le vin que sa complexité et son intérêt se sont totalement révélés. Le smoothie à la banane et le bonbon acidulé à l’ananas ont décidé de se marier. Ils vécurent heureux et eurent comme enfant, une finale saline et épicée dont les arômes me restèrent longtemps en bouche.

C’est exactement le genre de sauvignon que j’adore et, pour le premier millésime d’une vigneronne à peine installée, c’est vraiment bluffant !

Ce n’est pas un « petit blanc » d’apéro même si on pourrait y trouver beaucoup de plaisir. Mais c’est plutôt un vrai vin de gastronomie. Il faudra l’essayer sur des viandes blanches en sauce, sur des rillons, sur du Sainte-Maure de Touraine… Je n’ai pas eu le temps de tester tous ces accords mais il est évident que ce vin est assez complexe pour que, dans chacune de ces associations, il révèle une facette différente.

Touraine blanc 2018, L’instinctive, L’affût

Isabelle Pangault
Chemin du Moulin
41700 Sassay
Tél. : 06 12 16 19 87

* 13,40 € à La Part des Anges

Espace Commercial de l’Horloge
22 ter, rue du Maréchal Joffre
37 100 Tours
Tél. 02 47 54 56 64

http://www.lavalleedesvins.com

Sur Facebook :

https://www.facebook.com/cavelapartdesanges37/

Print Friendly, PDF & Email