ChroniquesChroniques-Société

[La Bouteille du week-end] Grolleau, Vin de Pays du Val de Loire 2016, Catherine et Pierre Breton

Comme un bon vin ne s’apprécie que s’il est partagé, chaque vendredi dans [La bouteille du week-end], Guillaume Lapaque vous fait part de sa rencontre avec un vin ligérien et vous en parle avec passion et délectation. 

Un vin rouge fruité, peu alcoolisé, simple et efficace, que l’on peut consommer un peu frais : c’est tout ce que l’on vous souhaite pour apporter de la couleur et de la gaieté à vos repas de vacances !

IMG_3336Voilà 30 ans que Catherine et Pierre Breton, vignerons à Restigné, régalent les amateurs de leurs cuvées de Bourgueil, de Chinon et de Vouvray.

Il faut croire que leur frénésie de découvertes ne parvenait plus à se contenter de ces 3 belles appellations et des cépages cabernet franc et chenin : depuis 2 ans, ils ont décidé pour notre plus grande joie de s’essayer à la vinification du cépage grolleau.

Le grolleau noir, c’est sans doute le plus tourangeau des cépages. Au début du XIXème siècle, on parlait ainsi des grolleau de Cinq-Mars et des grolleau de Vallères, du nom des communes où il avait prospéré. Et c’est ce cépage, vinifié en vin rosé, qui fit les grandes heures de l’appellation Touraine-Azay-le-Rideau.

Catherine et Pierre Breton n’ont pas oublié l’époque où le grolleau était présent à Bourgueil où on avait l’habitude de le vinifier en vin rouge. Et si l’essentiel des quelques 2 000 ha de grolleau qui subsistent dans le Val de Loire donnent des vins rosés, ils ont donc décidé d’en faire un vin rouge.

La magie du grolleau, c’est qu’il peut donner des vins peu alcoolisés. Pour beaucoup de cépages rouges, il faut en effet attendre la maturité des tanins avant de les récolter, ce qui donne souvent des vins titrant 12,5 ou 13° d’alcool. Le grolleau lui, n’a pratiquement pas de tanins et peut-être récolté et vinifié en donnant des vins à 10,5°.

C’est le cas du Grolleau, vin de pays du Val de Loire 2016, de Catherine et Pierre Breton. Ça vous assure que la bouteille vous laissera les idées fraîches… ou vous invitera à en ouvrir une deuxième !

Vinifié en macération carbonique pour augmenter les notes fruitées, le vin à la robe assez claire évoque au nez la groseille, la fraise ou le sirop de grenadine.

En bouche, on retrouve cette impression de fruits rouges frais et on profite surtout de toute la gourmandise d’un vrai vin de plaisir.
Voilà une bouteille pour l’été, car on pourra la servir un peu fraîche, à 10° C et qu’elle s’accommodera à merveille des salades, charcuteries et autres agapes estivales. Une bouteille aussi simple qu’efficace !

* Grolleau, Vin de Pays du Val de Loire 2016, Catherine et Pierre Breton

10 € TTC à la propriété

Catherine et Pierre Breton
8, rue du Peu Muleau
37 140 Restigné
Tél. : 02 47 97 30 41

http://www.domainebreton.net

Sur facebook : https://www.facebook.com/Domaine-Catherine-et-Pierre-Breton-718732531557815/

Print Friendly, PDF & Email