Jour de rêve à la base aérienne de Tours

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Ce lundi était une journée particulière à la Base Aérienne 705 de Tours-Nord. Particulière notamment pour Fabien, jeune adolescent de 14 ans, habitant à La Roche-sur-Yon. Atteint d’un cancer des os depuis peu, l’adolescent doit subir une lourde opération dans quelques semaines. Un quotidien pas facile à supporter pour lui et sa famille, mais duquel il a pu s’extraire le temps d’une journée en réalisant son rêve : passer quelques heures avec des élèves pilotes de chasse de la base aérienne et monter dans un Alphajet.

DSC_5076

Un moment familial forcément particulier pour le jeune homme et ses parents qui l’ont accompagné. L’adolescent qui rêve depuis tout petit nous dit-il de devenir pilote de chasse, a pu esquisser ce qui sera peut-être son métier futur. Une expérience rendue possible grâce à l’association « ô ma vie » qui permet à des enfants malades « de réaliser leurs rêves » et qui a sollicité l’Armée de l’Air pour l’occasion.

DSC_4957

DSC_5000

Accueilli par le colonel, second de l’école d’instruction, Fabien a pu suivre le quotidien des apprentis pilotes et de leurs instructeurs : Brieffing avant missions, préparation des alphajets avant décollage, observations à la tour de contrôle,… Vêtu d’un uniforme de l’Armée avec ses propres écussons offerts par l’Armée de l’Air, le jeune homme a en effet suivi en conditions réelles le quotidien de l’école de chasse tourangelle, avant de s’initier au vol sur simulateur avec un certain talent reconnaissaient les instructeurs présents.

DSC_5229Pilotage dans le simulateur Alphajet

De quoi renforcer son envie d’intégrer à son tour dans quelques années la prestigieuse école de chasse aujourd’hui basée à Tours et qui déménagera définitivement à Cognac en 2020, lors du remplacement des actuels Alphajets par les PC 21 du constructeur suisse Pilatus.

DSC_5129

Des Alphajets que Fabien a donc pu approcher sur la piste. Des avions mythiques, en fonction depuis 1979 et qui sont aujourd’hui au nombre d’une vingtaine sur la base aérienne de Tours. Des avions qui servent uniquement à l’apprentissage de la vingtaine d’élèves pilotes de chasse formés par an. Une école de chasse que le jeune homme est encore plus décidé à rejoindre après cette après-midi ensoleillée.

DSC_5153Fabien et ses parents

Du côté de la communication de l’Armée de l’Air, on se satisfaisait également de cette journée : « On voit que Fabien a des étoiles pleins les yeux, notre objectif était de lui faire plaisir, c’est donc réussi ». Une façon également de montrer une autre image de l’armée et pourquoi pas susciter des vocations nous expliquait-on.

Crédits photos : Pascal Montagne pour 37°

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu