ChroniquesChroniques-Société

[HistLoire] La Riche et Saint-Pierre des Corps : des paroisses aux communes

 

[Cette chronique a été publiée initialement en octobre 2016. Nous la ressortons en ces temps d’information réduits liées au coronavirus]

HistLoire, c’est une chronique régulière sur 37° où nous vous proposerons un petit focus sur un pan d’histoire tourangelle. Ce mois-ci, replongeons nous dans la naissance des communes de La Riche et de Saint-Pierre-des-Corps.

p1110684l’église Notre-Dame la Riche à Tours.

Les communes de La Riche et de Saint-Pierre-des-Corps, respectivement à l’ouest et à l’est de la ville de Tours ont une particularité commune qui remonte à leur naissance : Elles sont toutes les deux issues de paroisses situées dans Tours. Jusqu’à la Révolution, les deux communes que nous connaissons actuellement n’existaient pas en effet en tant que telles, mais formaient les parties extra-muros des paroisses Notre-Dame la Riche et Saint-Pierre des Corps. Ces paroisses étaient centrées sur les églises Notre-Dame la Riche (Quartier Courteline) et Saint-Pierre des Corps (Quartier Blanqui). Rappelons que l’entité communale est une création révolutionnaire et n’avait pas de semblable dans le mille-feuille administratif de l’Ancien Régime, la paroisse constituant alors l’échelon le plus fin.

apc-4L’église Saint-Pierre-des Corps au XIXe siècle

Les faubourgs de Notre-Dame la Riche et de Saint-Pierre des Corps se sont développés au fil des siècles adossés à ces paroisses, mais lors de la création des communes, ils se sont érigés indépendamment du reste de leur paroisse et on donné naissance aux deux communes que l’on connait actuellement.

Oui, mais Pourquoi La Riche et Saint-Pierre-des-Corps ?

p1120308l’église Notre-Dame la Riche côté Ouest

L’origine toponymique de La Riche provient du nom de l’église Notre-Dame la Riche. Au Xe siècle est apparue une église appelée Notre-Dame la Pauvre qui prenait en charge la sépulture des pauvres. Cette église fut construite à l’emplacement du tombeau de saint Gatien.
L’édifice est reconstruit à plusieurs reprises et change de vocable fin XIIe siècle ou début XIIIe siècle en devenant Notre-Dame la Riche (l’appellation est attestée en 1202). Ce nom vient de la nouvelle richesse de la paroisse grâce à l’afflux des pèlerins venus prier Notre-Dame et Saint-Gatien.

Quand en 1787, la partie extra-muros de la paroisse s’érige en communauté rurale, elle prend alors le nom de Varenne de La Riche. Puis en 1790 avec la création des communes, elle devient La Riche-Extra, nom officiel jusqu’en 1873, puis prit simplement le vocable de La Riche.

p1120324l’église Saint-Pierre-Ville aujourd’hui

Pour Saint-Pierre des Corps, un oratoire en l’honneur de Saint-Pierre est attesté dès les premiers temps du christianisme en Touraine mais il faut attendre le IXe siècle pour voir la naissance de la paroisse et de l’église qui est placée sous le patronage de ce saint.

Tours possédant alors quatre paroisses différentes ayant le même patronage, on les agrémente de noms différents (Saint-Pierre-du-Chardonnet, Saint-Pierre-du-Boile, Saint-Pierre-le-Puellier et donc Saint-Pierre-des-Corps). Pour Saint-Pierre des Corps, on a longtemps pensé que le nom provenait du fait que de nombreux Normands sont morts à cet endroit lors de leur raid en 903 sur Tours. Cette hypothèse est aujourd’hui abandonnée et les historiens font remonter l’origine du nom par le fait que la paroisse est située à l’emplacement d’un cimetière romain au temps de Caesarodunum (nom de Tours sous l’Empire Romain).

Comme pour La Riche, la Révolution de 1789 va séparer la paroisse en deux et la partie extra-muros devint une commune indépendante. En 1792, la commune change de nom pour devenir La Clarté Républicaine. Elle reprendra celui de Saint-Pierre-des-Corps en 1804 pour ne plus en changer. A l’inverse, afin d’éviter toute confusion avec la commune voisine, l’église et la paroisse vont changer de nom à la fin du XIXe siècle pour devenir Saint-Pierre-Ville.

Print Friendly, PDF & Email