Chambray : une zone commerciale en mutationSociété

Chambray : « La dynamique de requalification de la zone commerciale est bien engagée »

Nouveauté sur 37°, chaque mois nous vous proposerons désormais un dossier spécial sur plusieurs jours, sur une thématique précise. Pour le mois de mai, nous vous proposons un focus sur la zone commerciale de Chambray-lès-Tours. Jusqu’à vendredi, à raison d’un article par jour nous nous intéresserons ainsi à cette zone commerciale en pleine mutation

b7IMG_0172

Avec plus de 38 % des emplois sur la commune de Chambray-lès-Tours (4306 selon les derniers chiffres de l’Oe2T récemment présentés aux élus), mais aussi une attractivité importante sur le reste du territoire métropolitain et sur le département, la zone commerciale de Chambray-lès-Tours est un sujet majeur pour les élus de la commune.

Christian Gatard, le maire de Chambray-lès-Tours ne cache pas son intérêt pour la zone commerciale. Depuis des années, lui et ses services accompagnent en effet avec minutie les installations de commerces et les créations de nouvelles zones comme pour « Ma Petite Madelaine », le nouveau centre commercial ouvert l’an passé à l’extrémité sud de la zone commerciale. Un centre qui a fait la fierté de Christian Gatard au moment de son ouverture l’an passé, le maire de Chambray-lès-Tours y voyant le projet permettant d’engager la dernière tranche de construction et de modernisation de la grande zone commerciale de la Vrillonnerie : « La dynamique de requalification de la zone commerciale est bien engagée » explique ainsi le maire de la ville.

« Le bon exemple est « Ma Petite Madelaine ».

IMG_0420« Ma Petite Madelaine » (c) 37°

Et pour le maire de Chambray-lès-Tours, « Ma Petite Madelaine » est le bon exemple à citer quand on évoque la modernisation de la zone commerciale : « On a travaillé sur ce projet depuis des années. J’ai toujours refusé de vendre par lots parce qu’il fallait un aménagement d’ensemble ». En charge de ce projet, Didier Vallée aujourd’hui adjoint à l’urbanisme et au développement économique est sur la même longueur d’ondes : « Philippe Journo a tout compris aux nouveaux usages. Les clients veulent poser leur voiture et pouvoir tout faire à pieds ». En ajoutant à cette « praticité » une offre ludique et verte avec des promenades piétonnes vers le lac de Chambray, une future ferme pédagogique ou encore des animations pour familles, « Ma Petite Madelaine » est en effet le symbole même des nouveaux temples de la consommation modernes. Des espaces voulus comme accueillants, regroupant de multiples enseignes en un même lieu (bénéfique en terme de commerces, la concentration incitant à l’achat) et proposant une offre de loisirs complémentaire. « C’est ce vers quoi il faut tendre même si on aurait pu encore faire mieux avec des places de parkings un peu plus grandes ou encore un meilleur accès, mais de ce côté-là les choses avancent  et vont s’améliorer» poursuit Didier Vallée.

Relire : « Ma Petite Madelaine », le nouveau temple de la consommation

L’arrivée de « Ma Petite Madelaine » est donc bénéfique pour la zone commerciale de Chambray à écouter les élus, d’autant plus que sur les 19 enseignes implantées, 10 sont des transferts de commerces déjà implantés auparavant sur la zone commerciale (Truffaut, Gémo, Tati, Intersport, Chaussea, Besson…). La moitié des cellules commerciales libérées avec ces relocalisations d’enseignes sont de nouveau occupées un an après. « Ces transferts ont permis non seulement l’implantation de nouveaux commerces mais aussi une rénovation des cellules libérées ». En exemple, La Foire Fouille s’est installée dans le bâtiment libéré par Tati et a gagné en taille et en confort nous dit-on. « Leur magasin était vieillissant et ils avaient besoin de plus d’espace pour se développer. Leur coque commerciale a été reprise par BioCoop qui s’est installée en la rénovant également». Un principe de vase communicant qui serait bénéfique donc pour la modernisation de la zone dans son ensemble.

L’Espace 10 : une nouvelle zone avec Auchan comme tête de gondole ?

Très prisée, la zone commerciale de Chambray n’a pas de mal à trouver des repreneurs à chaque relocalisation. Sur l’ensemble de la zone de la Vrillonnerie, il n’y aurait ainsi que 16 locaux vacants en ce mois de mai 2017, dont l’ancien magasin Truffaut qui n’a déménagé qu’en mars dernier. « Truffaut est propriétaire et a des pistes sérieuses sur cette emprise » précise Didier Vallée.

Capture plein écran 09052017 223332Limites de la Zone de la Vrillonnerie

16 espaces représentant un peu plus de 10 000 m² de surface commerciale, mais dont la moitié se situerait dans « L’Espace 10 » situé derrière Auchan. Un espace qui aujourd’hui paraît être le parent pauvre de la zone commerciale avec ses locaux vides, ses abords peu accueillants, sa visibilité restreinte et son accessibilité moins évidente… Pourtant selon nos interlocuteurs, il n’y a pas d’inquiétudes à avoir. Et si la réoccupation des locaux vidés prend un peu de temps, c’est parce que les projets arrivent mais aussi parce que les propriétaires (souvent des sociétés immobilières basées sur Paris) ne seraient pas pressés de vendre non plus, compte tenu qu’ils continuent de percevoir des loyers…

IMG_0359Cellules vides à l’Espace 10 (c) 37°

Et pour les projets à venir, pour Christian Gatard, la logique serait de créer sur cet espace « un nouveau « little market » sur le modèle de « Ma Petite Madelaine » ou à plus petite échelle de l’espace « Cap Sud » autour de Cultura ». Une nouvelle zone commerciale que le maire de Chambray-lès-Tours verrait bien associée à Auchan comme vaisseau amiral du projet. Et si du côté de la direction de l’hypermarché on assure que « l’on essaye de faire venir des promoteurs», on reste pour l’instant évasif sur les intentions précises de l’enseigne du groupe Mulliez : « Nous marchons en totale association avec la Mairie qui est force de proposition dans ce dossier ». Des intentions qui pourraient néanmoins faire valoir la logique de groupe avec un projet qui intégrerait les différentes enseignes du groupe à proximité : Auchan, Kiabi, Boulanger…

Capture plein écran 09052017 223543L’Espace 10 (en rouge)

Auchan : des travaux d’aménagement à partir du mois de juin

Pour l’heure, les priorités de Benjamin Chevassut, le directeur d’Auchan Chambray, sont autres avec une rénovation du magasin implanté ici depuis 1982. Un enjeu non négligeable pour cet hypermarché, le plus gros hypermarché du département en terme de chiffres d’affaires, employant 400 personnes et enregistrant plus de 2,5 millions de passages en caisse par an. « C’est vrai que le magasin vieillit et que nous avons besoin de moderniser le site ». Avec la réouverture du pont Maupas et prochainement un accès direct via l’ancienne voie de service de l’autoroute A10 longeant le site du centre commercial, Auchan retrouve une dynamique sur laquelle la direction entend s’appuyer.

IMG_0153

Cela commencera dès le mois de juin avec des travaux d’aménagements extérieurs. Des espaces de repos seront créés, des tonnelles installées et un rafraîchissement des abords comme le sol ou la peinture sera effectué. Une modernisation des extérieurs qui sera suivie par une rénovation de l’intérieur. Dans la galerie avec l’installation de nouvelles zones de conforts, d’un espace enfants ou encore le déploiement du Wifi, mais aussi dans le magasin en lui-même avec une refonte complète de l’éclairage pour « baisser la facture énergétique avec une installation 100% LED mais aussi pour qu’il soit moins froid et plus chaleureux pour les clients » et un réaménagement du rayonnage. « Des travaux qui se poursuivront jusqu’en 2019 par tranches  afin de ne pas trop déranger les clients », explique Benjamin Chevassut.

b7IMG_0172

Print Friendly, PDF & Email