• CDNT
  • CDNT

Bulle d’O : « un complexe à la fois ludique et sportif »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Deux mois après son ouverture, Bulle d’O, le nouveau centre aquatique jocondien a été inauguré ce samedi.

IMG_0680

La mairie de Joué-lès-Tours s’était laissée deux mois entre l’ouverture de son nouveau centre aquatique et son inauguration. Un temps de rodage nécessaire pour prendre en main ce nouvel équipement important. En gestion municipale directe, Bulle d’O revêt un enjeu important pour la deuxième ville du département dont les équipements étaient vieillissants et ne répondaient plus aux attentes des Jocondiens que ce soit pour les activités de loisirs ou celles sportives. Ce constat avait amené la précédente municipalité à lancer ce projet, puis l’actuelle à le reprendre en main en lui apportant quelques modifications.

Lire également notre article détaillé : Bulle d’O : le nouveau centre aquatique de Joué-lès-Tours voit grand

IMG_0703

Si samedi, les élus de tous bords saluaient l’inauguration de ce lieux en présence de Muriel Hermine et de Jean-Louis Béraudy, les parrains qui voient les deux bassins principaux baptisés de leurs noms, l’opposition de gauche ne manquait pas de rappeler que lors du lancement du projet, Frédéric Augis s’était montré critique. L’actuel maire de Joué-lès-Tours évoquait lui sa reprise en main du dossier avec notamment l’extension du bassin extérieur qui permet de faire de Bulle d’O « un complexe à la fois ludique, mais aussi sportif ».

IMG_0682

D’enjeu municipal, Bulle d’O l’est également pour Tour(s) Plus. Son ouverture entre en effet dans le plan de développement des équipements aquatiques lancé il y a quelques années par l’Agglomération afin de permettre l’apprentissage de la nage pour tous les scolaires. Tour(s) Plus a d’ailleurs investi 4 millions d’euros sur les 10 millions qu’aura coûté ce complexe aquatique. L’Agglomération allouera également chaque année 90 000 euros pour les frais de fonctionnement de l’équipement qui sont estimés au total entre 600 000 et 700 000 euros par an.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !