• CDNT
  • CDNT

Braderie de Tours 2016 : sécurité et bonnes affaires

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

La braderie 2016 de Tours s’est tenue hier dans le centre-ville. Une édition qui s’est au final déroulée sans accrocs mais où l’affluence était un peu en baisse.

DSC_2706

En consentant à accentuer les efforts sur la sécurité de l’événement avec au passage une enveloppe financière qui a triplé (150 000 euros de dépenses au lieu des 45 000 euros des années précédentes), afin notamment de déployer des services de sécurité et des blocs de béton aux 43 points d’entrée de la Braderie, la mairie de Tours a réussi à sauver l’événement commercial de la rentrée en Touraine. La braderie est en effet un événement qui depuis 1995, année de sa création, attire de nombreux Tourangeaux et régionaux, avec jusqu’à 250 000 personnes selon les chiffres officiels, lors des années record. Un chiffre qui ne sera pas battu cette année avec une affluence logiquement en baisse vu le contexte sécuritaire ambiant.

DSCF0658

Parmi les présents, le thème de la sécurité était forcément un des sujets de discussion de cette édition 2016. Ainsi pour Alain, un Tourangeau dans la cinquantaine, « il est indispensable de maintenir ce genre d’événements. Si on commence à plonger dans la peur et annuler ce genre de choses, c’est le signe que l’on a perdu face au terrorisme ». Comme tous les passants du jour, ce dernier a du passer par l’un des points de contrôles obligatoires. Sur les 43 accès au site, policiers ou personnels de sociétés de sécurité privées vérifiaient ainsi tous les sacs et manteaux des entrants. Une mesure combinée aux patrouilles policières et militaires tout au long de la journée sur les 13 km de périmètre de l’événement, qui était autant préventive que rassurante. Pour Sylvie, venue en famille dans la matinée, « On sait bien que si un fou veut se faire sauter ou faire un massacre, il le pourra toujours, mais c’est vrai que la présence des forces de l’ordre rassure un peu ». Si la sécurité était largement abordée, pour autant et pour beaucoup, pas question de sombrer dans une peur incontrôlée. Entre deux clients, ce commerçant non sédentaire de la rue Nationale témoignait ainsi : « On va pas passer notre temps à penser aux terroristes. Une fois sur le site c’est une braderie comme une autre. C’est vrai qu’il y a moins de monde cette année, mais cela ne nous empêchera pas de faire des affaires ».

DSC_2694

D’affaires il en était effectivement question pour les quelques 800 exposants présents dont 240 commerçants sédentaires. Pour ces derniers, la braderie est d’ordinaire l’occasion de lancer la rentrée de septembre par un déstockage massif des produits avec à la clé une bonne recette. Et si les quelques commerçants itinérants rencontrés reconnaissaient que les affaires de cette braderie 2016 seraient certainement en deçà des autres années, devant les boutiques du centre-ville, le monde était au rendez-vous.

DSC_2726

Et si parmi la foule, la majorité était constituée de badauds pouvant céder à l’appel de l’achat plus par hasard qu’autre chose, d’autres étaient plus organisés à l’instar de Lise et Jeanne, deux copines étudiantes à Tours, pour qui la braderie est ainsi une excellente occasion de refaire la garde robe. « En général on fait nos achats aux soldes et à la braderie parce qu’on y trouve des prix intéressants dans les boutiques du centre-ville. Cela permet de se payer des fringues qu’on achèterait pas forcément ». Un discours assez similaire à celui de Stéphane, la quarantaine, venu en famille, qui nous explique de son côté « faire plus attention au porte-monnaie ». « C’est vrai qu’avec la crise et le pouvoir d’achat qui stagne pour ne pas dire plus, les fins de mois sont parfois un peu plus difficiles qu’auparavant. On vient ici pour faire des économies, on évite donc depuis un ou deux ans d’acheter des petites conneries inutiles comme on pouvait le faire par le passé et on se concentre sur le nécessaire notamment les habits pour les enfants ». Après les questions sécuritaires en amont, ce dimanche c’était surtout les bonnes affaires et les économies à réaliser qui préoccupaient les Tourangeaux présents, comme pour toute braderie ordinaire en somme.

D’autres photos de la braderie 2016

DSC_2708

DSC_2730

DSC_2698

DSC_2740

DSC_2743

DSCF0672

DSCF0667

DSCF0659

DSC_2710

DSC_2715

        DSC_2738

DSC_2734

DSC_2724

Crédits photos : Pascal Montagne

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !