Portraits-SportA la unePortraits

Une Tourangelle qualifiée aux Championnats du Monde de MMA

La Tourangelle Ana Ruiz, participera aux prochain Championnat du Monde amateur de MMA à Singapour. Un beau challenge pour cette jeune combattante de 17 ans, qui pratique cette discipline au sein du MMA Fight Club de Saint-Cyr-sur-Loire.

Le MMA, Ana Ruiz n’y est arrivé que depuis 3 ans : « J’avais testé la boxe mais l’absence du côté lutte ne me satisfaisait pas. » La jeune fille, alors âgée de 14 ans et au physique frêle pousse alors la porte du MMA Fight Club à Saint-Cyr-sur-Loire. « J’aimais bien la bagarre » dit non sans humour, celle qui a grandi avec 4 frères, expliquant en partie cela.  Et dans les locaux de la salle de Saint-Cyr, Ana Ruiz y trouve rapidement son compte, grâce au côté complet des entraînements  : « de base j’aime bien le corps à corps, ici j’ai apprécié qu’il y ait toutes les disciplines de combat. »

Relire également : Le corps et l’esprit du MMA Fight Club Gym

Et la jeune fille montre rapidement ses capacités dans cette discipline encore neuve mais qui séduit de plus en plus de jeunes. Après des débuts lors d’initiations découvertes avec d’autres filles, Ana passe ainsi rapidement aux entraînements avec les garçons du club. « J’ai tout de suite senti un potentiel chez elle. Ce qui m’a marqué c’est qu’au début elle venait avec un carnet dans lequel elle notait toutes les techniques » raconte Florian Rousseau, le fondateur du MMA Fight Club qui entraîne Ana Ruiz. Et pour ce dernier c’est un signe qui trompe rarement sur l’envie de progresser et d’apprendre.

En trois années, Ana Ruiz a depuis montré qu’il ne s’était pas trompé, progressant à la vitesse grand V. « Ce qui est impressionnant chez elle c’est qu’elle n’a peur de rien, elle s’entraîne avec des garçons qui lui rendent 20 kilos et elle leur rentre dedans. J’ai rarement vu quelqu’un avec autant de détermination » témoigne encore Florian Rousseau.

La révélation des Championnats de France

Un côté battant, qu’Ana a pu prouver un peu plus lors de ses premiers combats, d’abord lors de deux rencontres interclubs, puis lors des derniers championnats de France qui se sont tenus en Suisse, en raison de la non-homologation du MMA en France, (ce qui va changer au 1er janvier 2020). Aux championnats de France Ana Ruiz a en effet marqué les esprits. Pour sa première participation, la jeune femme a dû affronter une combattante d’une catégorie de poids supérieure mais ne s’est pas montrée impressionnée. « Elle a tout donné, une fois dans la cage c’est une vraie boule de nerfs qui ne lâche rien. Elle aurait dû remporter le combat » affirme son entraîneur. La défaite à la décision des juges, lui ouvre néanmoins d’autres portes. Remarquée pour sa combativité, Ana Ruiz se voit bénéficier d’une invitation pour les Mondiaux amateurs qui se dérouleront à Singapour, dans sa catégorie des moins de 47kg. Une belle reconnaissance.

Le début d’une belle carrière pour la jeune tourangelle, par ailleurs étudiante en gestion et qui grâce à cette qualification a pu se voir attribuer le statut « d’étudiante sportive de haut niveau », de quoi lui permettre d’aménager son planning pour préparer les compétitions à venir. Aujourd’hui, Ana vient s’entraîner 3 à 4 fois par semaines avec un programme spécifique englobant le travail sur les différentes disciplines du MMA.

Il lui reste un mois de préparation avant l’échéance de Singapour qui se déroulera du 18 au 23 novembre prochains. Une belle visibilité également pour le MMA Fight Club qui envoie pour la première fois un de ses membres à cette compétition internationale. Le MMA Fight Club financera d’ailleurs en grande partie le voyage et la compétition (l’hébergement est pris en charge par l’organisateur de la compétition) et recherche actuellement des sponsors pour boucler son budget.

Print Friendly, PDF & Email