L'actualité Tourangelle à la bonne température
CulturePolitique

Une généreuse donation pour le musée des Beaux-Arts de Tours

C’est le genre de nouvelles qui donne forcément le sourire aux heureux receveurs. Le musée des Beaux-Arts se voit léguer une riche collection d’œuvres d’arts estimée à 20 millions d’euros.

Les généreux donateurs, Léon et Martine Cligman, font en effet don de 1.200 œuvres d’art leur appartenant. Léon Cligman, agé de 95 ans est un grand amateur d’art. Ancien patron d’un empire industriel dans le textile ayant compté jusqu’à 40.000 salariés, il a géré une usine à Tours : la Manufacture tourangelle de confection dans les années 60. Martine Cligman est de son côté artiste peintre, sculptrice, cofondatrice du musée d’art moderne de Troyes.

Ce couple fait donc une donation exceptionnelle au Musée des Beaux-arts de Tours et ce à double titre. En effet, outre le don des œuvres d’arts, le couple souhaite financer une extension du musée des Beaux-Arts pour abriter cette collection. La nouvelle officialisée hier en Conseil Municipal réjouit Serge Babary qui y voit l’occasion de faire franchir un cap au musée tourangeau.  « C’est une opportunité extraordinaire, d’intérêt général » a déclaré le maire de Tours à l’assemblée municipale qui dans son ensemble a salué le geste du couple Cligman. Serge Babary évoque ainsi une collection d’une grande qualité avec des œuvres d’artistes marquants de la fin du XIXème et du XXème siècle comme Robert Delaunay, Henri Toulouse Lautrec, César, Eugène Delacroix …

Dans les faits, l’intégralité des 1200 œuvres n’ira pas au musée des Beaux-Arts, celles-ci doivent préalablement passer entre les mains des services de l’Etat, plus précisément dans celles de la Direction des Musées de France qui sera chargée de les examiner et d’estimer celles qui ont leur place dans un musée. Ces dernières seront par la suite rétrocédées au musée des Beaux-Arts de Tours.

Pour abriter cette collection, le couple donne également à la ville de Tours cinq millions d’euros pour bâtir une extension du musée  sur deux niveaux pour une surface totale de 1100 m² supplémentaire. Pour Serge Babary, cette nouvelle tombe plutôt bien puisque la mairie avait dans les cartons un projet d’extension à en croire le maire de Tours. « Le musée des Beaux-Arts est devenu trop petit, on le voit lorsqu’il y a des expositions temporaires » a-t-il ainsi déclaré avant de détailler : « le projet d’extension proposé n’est pas un pavillon spécifique mais un bâtiment articulé avec l’existant ». Cette extension est souhaitée le long de l’ancienne enceinte de l’amphithéâtre (transformée en remparts pendant l’Antiquité tardive) afin de ne pas empiéter sur le jardin à la française, sans pour autant être accolée aux anciens murs de l’enceinte.

P1010893

Si Léon Cligman a déclaré souhaiter voir l’inauguration de son vivant, avant que les travaux ne commencent plusieurs étapes devront néanmoins être franchies. La première a été validée hier avec le vote du Conseil Municipal de demande de modification du Plan de sauvegarde et de mise en valeur de Tours. Vote obligatoire pour que les commissions locales et nationales des secteurs sauvegardées se prononcent sur un déclassement partiel du site. Logiquement des fouilles archéologiques auront lieu également par la suite, puisqu’on se trouve ici dans le quartier le plus ancien de la cité tourangelle. Serge Babary s’est montré plutôt rassuré par l’issue à venir de ces démarches et a tenu à positiver en y voyant l’occasion de faire de Tours une place importante en terme de musées et de lieux d’expositions.  Avec un CCC OD neuf et un musée des Beaux-Arts agrandi et enrichi, Tours proposerait en effet une offre intéressante pour tous les amateurs d’art.

A lire également : la petite histoire du musée des Beaux-Arts de Tours