PolitiqueA la une

Tours Métropole rachète le CFA des Douets et rêve d’une Cité des Formations

Après de longs mois d’incertitudes, c’est acté : Tours Métropole est propriétaire des murs du CFA de Tours Nord, achetés 6 870 000€ hors taxes à la Ville de Tours. La fin d’un feuilleton politique, peut-être le début d’une nouvelle ère pour l’apprentissage dans l’agglomération.

Vous vous souvenez de l’âpre débat sur le CFA des Douets? On résume : en votant son budget 2019, la ville de Tours inscrivait dans la section « Recettes » une rentrée d’argent de presque 7 millions d’euros, soit le prix de vente des bâtiments du Centre de Formation des Apprentis de Tours Nord à la Métropole. Dans le même temps, en votant son budget, l’agglomération ne prévoyait pas la dépense correspondant à cette transaction. De quoi ulcérer deux élus de La République En Marche, Pierre Commandeur et David Chollet. En juillet ils ont donc saisi la Chambre Régionale des Comptes en déclarant que le budget de la municipalité était insincère et donc illégal parce qu’il prévoyait une recette sans avoir de certitude sur la réalisation effective de la vente immobilière.

« Nous considérons qu’il y a une surévaluation des recettes » expliquait Pierre Commandeur dénonçant « le monde merveilleux de Christophe Bouchet ». Un sujet sur lequel Xavier Dateu rebondissait également en évoquant des « promesses orales non tenues. Il faut m’expliquer comment cela est possible sur des projets aux sommes astronomiques. » Le maire de Tours n’a pas manqué de leur répondre : « Le budget est sincère je vous rassure. Faire croire que ce n’est pas le cas, c’est décrédibiliser une partie de ce qu’est notre démocratie. » Et Christophe Bouchet d’expliquer que, pour la vente du CFA, il avait un accord de principe de la Métropole, même si le montant n’était pas officiellement au budget.

Plus de 850 élèves, une centaine de salariés

5 mois plus tard, Tours Métropole a – enfin – validé l’acquisition de l’établissement scolaire supérieur pour la somme de 6 870 000 (hors taxes). C’était ce lundi 25 novembre aux Deux-Lions.

Ce dossier est géré par le vice-président en charge des affaires économiques et de la formation, Thibault Coulon, par ailleurs président du CFA. « On ne vend pas et on n’achète pas le CFA », rappelle l’élu, « seulement l’immeuble et le foncier qui appartiennent à la ville de Tours. » L’établissement reste donc une association Loi 1901 au budget de 5 millions d’euros et dont la fondation remonte à 1974. Actuellement, 103 personnes y sont employées, 853 apprenti.e.s étudient dans les différentes sections (restauration, commerce, métiers de l’ascenseur et automobile). C’est le deuxième plus grand centre de formation des apprentis de l’agglomération, après le Campus des Métiers de Joué-lès-Tours.

Un projet d’extension

Justement, avec deux CFA dans son escarcelle, Tours Métropole se veut ambitieuse : « Nous sommes la seule Métropole de France à intégrer l’apprentissage dans notre schéma Campus 2025 parce que nous considérons que l’apprentissage est une belle voie » assure Thibault Coulon. « Ce n’est pas l’affaire du siècle pour notre collectivité mais c’est une question de volonté politique et cela permet d’assainir les finances de la ville de Tours. Cette session n’est pas un projet mais la condition d’un projet. Cela ne change pas grand-chose pour le fonctionnement du CFA mais cela permet d’élaborer un projet de Cité des Formations soit la création d’un pôle d’excellence de la formation continue à Tours Nord. »

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le CFA des Douets est amené à s’agrandir, d’autant que Tours Métropole possède des bâtiments situés juste à côté de ses locaux. Des études sont en cours et un appel d’offres a déjà eu lieu. Restera ensuite à réaliser le tour de table financier pour faire aboutir ce projet.

Print Friendly, PDF & Email