• CDNT
  • CDNT

Tours : les attentats de Paris s’invitent difficilement au conseil municipal

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Malgré le deuil national encore en vigueur après les dramatiques attentats de Paris, le maire de Tours et son opposition n’auront pas affiché une unité de circonstance sur ce sujet hier soir en conseil municipal. En cause la volonté du maire de Tours de ne pas vouloir laisser les groupes politiques aborder ces sujets par crainte de polémiques déplacées qu’ils pourraient engendrer.

IMG_5655

C’était pourtant par une minute de silence solennelle en hommage aux victimes que s’était ouverte cette séance. Un temps de recueillement à la suite duquel Gilles Godefroy (FN) dans un premier temps, a souhaité intervenir sur les attentats de Paris, avant que le maire de Tours ne coupe court à cette initiative. Même refus catégorique dans la foulée pour Pierre Texier (PCF) qui voyait son micro coupé par Serge Babary également. Une volonté ferme affichée par le maire de Tours, de mener la séance comme il l’entendait et surtout de ne pas vouloir faire entrer les débats nationaux dans cette institution locale. Un refus catégorique qui n’a pas plu aux élus PCF qui accompagnés par ceux d’EELV demandaient ainsi une interruption de séance au bout d’une heure de Conseil en signe de désaccord et manquant même de quitter l’assemblée.

Ce n’est qu’au retour de séance, sous l’insistance de Pierre Texier : « Les circonstances sont assez graves pour que nous puissions nous exprimer ici », que Serge Babary finissait finalement par accorder deux minutes de temps de parole à chaque groupe. Chacun reprenait alors des discours allant du besoin « de défendre les valeurs liberté, égalité, fraternité » mais aussi « la solidarité » pour Jacques Chevtchenko de la majorité municipale, rejoint en ce sens par Pierre Texier qui y ajoutait « la nécessité de lutter contre les discriminations ». Du côté d’Emmanuel Denis pour le groupe EELV : « Il s’agit de s’attaquer aux fractures qui parcourent notre société. Nous pensons que localement nous pouvons et nous devons engager ce travail dès maintenant ». Enfin Jean-Patrick Gille s’exprimait en ces termes pour le groupe Tours 2020 : « A nous collectivement d’être à la hauteur des attentes des nos concitoyens que nous représentons, de préserver l’unité nationale face aux dangers ».

Puis le conseil municipal a pu repartir avec son lot de délibérations plus ou moins houleuses. Il n’en restait pas moins une impression de raté autour de ces discours sur le drame de vendredi dernier…

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !