• CDNT
  • CDNT

Tours : la première adjointe Cathy Münsch-Masset et son mari poursuivis pour détournement de fonds

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

C’est une affaire qui risque de faire beaucoup de bruit. Ce jeudi matin, par communiqué de presse, le Procureur de la République de Tours, Grégoire Dulin, informe de la demande de placement sous contrôle judiciaire de la première adjointe de la ville de Tours, Cathy Münsch-Masset ainsi que de son mari à la suite d’une garde à vue ce 23 novembre, pour usage de faux et abus de confiance au préjudice d’une association faisant appel au don et recel d’abus de confiance aggravé.

L’élue est soupçonnée d’avoir bénéficié de fonds détournés par son mari, dans le cadre de sa fonction de directeur de l’Association pour adultes et jeunes handicapés d’Indre-et-Loire (Apajh 37). Cette structure venant en aide aux personnes handicapées avait été dirigée par l’actuelle adjointe à la ville de Tours jusqu’en janvier 2017, date à laquelle son mari lui avait succédé.

Ce dernier est aujourd’hui accusé « d’avoir détourné 24 chèques pour un montant de 350.600,47 € entre mai 2018 et novembre 2020, en établissant des fausses factures pour dissimuler ces détournements. Ces fonds transitaient, pour partie, sur le compte-joint du couple afin d’assurer son train de vie et d’apurer d’importantes dettes » peut-on lire dans le communiqué.

Le Parquet avait été prévenu par la banque du couple au printemps 2021 et avait diligenté une enquête préliminaire menée par La Direction Territoriale de Police Judiciaire d’Orléans.

Cette enquête a semble-t-il confirmé les agissements de Guillaume Masset qui a reconnu « immédiatement les faits reprochés » indique Grégoire Dulin tout en précisant que l’accusé « affirme avoir agi seul son épouse n’ayant pas connaissance des infractions commises. » « L’enquête n’établissait pas l’existence de complicité dans le mécanisme de détournement » indique par ailleurs le Procureur.

Le parquet a requis leur placement sous contrôle judiciaire par le juge des libertés et de la détention et leur habitation principale a fait l’objet d’une saisie en valeur aux fins d’une éventuelle confiscation lors de l’audience du jugement prévu le 08 février 2022.

Du côté de la Ville de Tours, le maire Emmanuel Denis a réagi par communiqué en indiquant :

 » Même si ces faits sont extérieurs à l’exercice du mandat municipal de Cathy Münsch-Masset, le maire de Tours Emmanuel Denis a décidé de suspendre ses délégations aux Solidarités, à l’égalité, à la cohésion sociale, à la santé publique et aux handicaps, conformément aux propositions formulées par Anticor lors des dernières élections municipales et dont M. Denis a été signataire comme candidat. Cette suspension est à effet immédiat. Ses délégations seront d’abord exercées directement par M. le maire. Cette suspension concilie à la fois les engagements de probité de l’équipe municipale ainsi que le principe de présomption d’innocence. Elle permettra notamment à Mme Münsch-Masset de préparer sa défense, sans interférer avec la bonne conduite des affaires municipales. »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !