Politique

Sophie « La revanche »

Disparue des radars de la vie publique, l’ex-députée européenne, Sophie Auconie revient dans le viseur des observateurs politiques. L’écho d’un retour en force de la « centriste » très proche de Jean-Christophe Lagarde, le Président de l’UDI, est fort… Mais l’onde de choc risque de faire du bruit à quelques semaines des élections internes des centristes en Indre-et-Loire. Le bateau « Auconie » avait pris l’eau mais le naufrage annoncé n’a pas eu lieu… Au grand dam de ses « amis » politiques.

8U6A1219

Le sourire aux lèvres, le regard vif et le ton posé mais assurément volontaire, Sophie Auconie a décidé de ne pas se laisser faire. Pour un retour qui ne manquera pas d’en agacer plus d’un à droite et au centre, la conseillère municipale de Tours revient avec beaucoup d’ambitions. La première, reprendre en main l’UDI d’Indre-et-Loire : « Je suis candidate à la présidence de mon parti dans le 37 ». Et quand on lui pose la question de son programme pour revigorer des troupes qui ont un peu fui la structure centriste, l’ancienne parlementaire européenne a déjà sa feuille de route : « Je veux structurer l’UDI 37 et l’organiser ». Christophe Bouchet le président sortant, est au courant de l’initiative et de l’envie de sa collègue au Conseil Municipal de Tours de conduire les adhérents à de nouvelles destinées. Pas sûr, qu’il acquiesce un tel retour en revanche.

«  Si je suis élue présidente, je réfléchirai à une candidature aux élections législatives »

Un retour préparé de longue haleine par Sophie Auconie et dans la discrétion des rencontres et déplacements dans les moindres recoins du département. Beaucoup souriaient chaque semaine, en recevant sur leur boite mail, l’agenda de celle que l’on considérait comme finie politiquement. Depuis l’eau a coulé sous les ponts. Pour la gouverneure de l’eau au Conseil Mondial éponyme, pas question d’avoir d’obstacles face à elle, il faut aller vite. Dans 12 mois auront lieu les Présidentielles et les Législatives et dans quelques semaines la présidence départementale de l’UDI. «  Si je suis élue présidente, je réfléchirai à une candidature aux élections législatives… Je n’ai jamais lâché le terrain ».

Les tensions et inimitiés sont fortes entre Sophie Auconie et Xavier Dateu, le président du Nouveau Centre, mais aussi avec Christophe Bouchet

Pour cela Sophie Auconie peut compter sur le soutien des élus locaux, notamment ceux qui sont parfois oubliés par leur propre famille politique. Et comme une élection comme celle-ci se gagne aussi par les adhésions de dernière minute, gageons que chacun a fait de sa calculatrice, son outil de poche indispensable. Difficile aussi de se dire qu’en interne les grandes manœuvres ne vont pas commencer… Les tensions et inimitiés sont fortes entre Sophie Auconie et Xavier Dateu, le président du Nouveau Centre, mais aussi avec Christophe Bouchet. Le « tous sauf Auconie » est en marche. Bref, la vie « clochemerlesque » d’un parti politique qui cherche sa place désormais entre « Les Républicains » pour qui l’hégémonie est un ADN fort et une nouvelle offre sur le marché politique :  celle d’Emmanuel Macron. « En marche », Sophie Auconie….

Print Friendly, PDF & Email