Politique

Régionales : EELV lance sa campagne

La liste portée par EELV a inauguré son local de campagne pour les élections régionales de décembre, hier à Tours. Une campagne pour laquelle le parti écologiste partira en compagnie du parti Nouvelle Donne.

IMG_3785Les candidats en Indre-et-Loire

Ces dernières semaines ont été plutôt mouvementées chez EELV, l’inauguration du local de campagne hier, place de la Victoire à Tours, était l’occasion de relancer la dynamique des militants et adhérents du parti. Face à une petite centaine de présents, Charles Fournier, tête de liste régionale et Benoit Faucheux, tête de liste en Indre-et-Loire ont ainsi pu mesurer le moral des troupes. La nouvelle de la soirée était l’officialisation d’une alliance avec le parti Nouvelle Donne pour ces Régionales. Malgré des discussions avec l’ensemble des partis qui avaient composé le Rassemblement Citoyen, Ecologiste et Solidaire des dernières élections départementales (ndlr : EELV, le Front de Gauche et C’est au Tour(s) du Peuple), c’est finalement de son côté qu’EELV partira en campagne. Des échanges qui n’ont cette fois pas aboutis, notamment sur la question du cumul des mandats. Pour Benoit Faucheux : « La lutte contre le cumul des mandats est un véritable engagement chez nous. Nous sommes contre le cumul des mandats mais aussi contre le cumul dans le temps, nous souhaitons que les élus soient limités à deux mandats. Nous ne pouvions pas partir en campagne avec des personnes qui en sont à six mandats régionaux ». Directement visé, Jean-Michel Bodin, tête de liste PCF et élu au Conseil régional depuis 1986. Ce dernier avait pourtant essayé jusqu’à mi-septembre via une lettre ouverte de convaincre EELV de nouer une alliance dans cette bataille électorale. Sans réussite donc.

Pour Charles Fournier, « Nous sommes contre la professionnalisation de la politique et nous appliquons ce que nous disons ». Caution de cette démarche, Gilles Deguet, l’emblématique élu régional EELV sortant, n’est présent sur la liste en Indre-et-Loire qu’à la 19e et dernière place et laissera ainsi sa place à l’assemblée régionale. « Je suis satisfait parce que cette liste est jeune et symbolise le renouvellement ».

Pas de liste d’alliance donc avec le FDG, mais Charles Fournier et ses camarades restent malgré tout heureux de l’alliance scellée avec Nouvelle Donne : « Notre liste est une liste de rassemblement. Nous partons avec Nouvelle Donne mais aussi en laissant beaucoup de place aux citoyens non encartés ». Dans les faits, sur les 19 candidats en Indre-et-Loire, huit sont non adhérents à un parti politique. « Nous voulons redonner la parole aux citoyens, les replacer au centre de la démocratie ».

Reste maintenant à convaincre les électeurs dans cette élection dont le mode de scrutin proportionnel est traditionnellement favorable aux partis comme EELV. Pour y arriver, les candidats écologistes entendent s’appuyer sur un programme axé sur cinq points principaux : La transition écologique de l’économie, renouer les liens avec la nature, les territoires d’innovation et de solidarité, bien vivre ensemble et le renouvellement démocratique. Un programme qui devrait être divulgué dans son intégralité le 13 octobre pour le premier meeting de campagne qui se tiendra à Blois.

Print Friendly, PDF & Email