PolitiqueA la une

Macron et le président italien à Amboise : quels messages pour la double visite présidentielle ?

Emmanuel Macron et son homologue italien Sergio Mattarella seront à Amboise jeudi 2 mai, en compagnie de Brigitte Macron et de Laura Mattarella, la fille du président invité. Leur déplacement tourangeau durera environ 4h avant une deuxième séquence à Chambord dans le Loir-et-Cher. Une journée qui s’annonce riche en symboles…

Emmanuel Macron revient en Indre-et-Loire. Un an après sa visite aux Compagnons du Devoir pour inaugurer leurs ateliers de Tours Nord puis son passage dans une école de Rilly-sur-Vienne le lendemain, le chef de l’État prévoit cette fois un déplacement à Amboise. A la préfecture et à la mairie d’Amboise on prévient : ce ne sera pas une sortie classique mêlant bain de foule, échange avec des personnalités locales, discours ou coupe de ruban. Non, il s’agit cette fois d’un déplacement diplomatique, aux codes très stricts. La sécurité sera d’ailleurs renforcée comme nous vous l’expliquons ici sur Info Tours.

Des rendez-vous officiels avec des personnalités internationales hors de Paris c’est plutôt rare… Il y a bien eu le président chinois récemment à Nice, mais à part ça pas vraiment d’exemple récent. Par ailleurs, c’est la première fois qu’un chef de l’État français se déplace à Amboise depuis le Général de Gaulle en… 1959, le 9 mai (d’ailleurs on a trouvé une photo de ce moment en vente à 36€ sur ebay si ça intéresse quelqu’un…).

Une date qui n’a pas été choisie au hasard

L’invitation au président Macron a été lancée il y a environ un an, au printemps 2018. Le maire d’Amboise Christian Guyon l’a convié avec le soutien des propriétaires du Château Royal et du Château du Clos Lucé. Dans leur esprit : la volonté de célébrer les 500 ans de la Renaissance en grandes pompes. D’ailleurs, leur courrier évoquait déjà la date du 2 mai, celle-ci correspondant à l’anniversaire du décès de Léonard de Vinci dont la tombe est située dans la chapelle du château.

(c) Claire Vinson

En parallèle, l’invitation a été transmise au président italien. Car Léonard c’est aussi l’Italie. Surtout l’Italie même, le peintre de la Joconde et inventeur émérite en étant originaire. La ville a reçu une réponse positive de l’Élysée dès le mois de septembre, mais elle a gardé le secret en cas de changement de plans (nous étions à ce moment précis en plein cœur de l’affaire Benalla). Finalement, c’est le président lui-même qui a officialisé la nouvelle fin décembre lors d’une interview dans les médias italiens.

Deux présidents europhiles main dans la main

Politiquement et diplomatiquement, Emmanuel Macron compte beaucoup sur ce déplacement… Il intervient à seulement 24 jours des élections européennes. Fervent partisan de l’Union, le chef de l’État voit ici une occasion en or de s’afficher avec le président d’un autre pays fondateur de la communauté européenne. L’impact médiatique s’annonce intense, surtout que les relations sont assez tendues entre les deux Etats. Pas entre les présidents, mais plutôt entre les deux gouvernements. Le président du conseil italien Matteo Salvini, équivalent de notre premier ministre, défie ouvertement Emmanuel Macron dès qu’il en a l’occasion. Il l’a qualifié de « très mauvais président » en janvier et a estimé un mois plus tard qu’il s’est « trompé de politique économique ».

Autre provocation : un membre du gouvernement Salvini avait rencontré des Gilets Jaunes dans le Loiret en plein hiver, de quoi déclencher une crise diplomatique entre pays frontaliers avec le rappel à Paris de l’ambassadeur de France à Rome pendant quelques temps. Une décision rare.

Une vitrine qui pourrait encore booster le tourisme

Après cet épisode de brouille, ce duo franco-italien sur les bords de Loire prend donc la forme d’une certaine réconciliation, en tout cas de tentative d’afficher une amitié au-delà des postures politiques. On notera tout de même que Sergio Mattarella n’a pas du tout le même poids qu’un Matteo Salvini. Elu par les parlementaires et des représentants régionaux, le président italien a un poste assez honorifique comparable à celui du président allemand. Tout de même, il est garant du respect de la Constitution pendant sept ans et sa parole compte : « on sait très bien que le président Mattarella est un européen convaincu » explique le maire d’Amboise.

« Ça tombe plutôt bien qu’il vienne rencontrer le président Macron sur les terres de Léonard de Vinci. Tous les deux ont des points communs sur l’Europe. Pour Mattarella, c’est aussi important d’envoyer un signal fort au peuple italien, en disant ‘moi je suis européen’ ».

Christian Guyon, maire d’Amboise

Sous-entendu : il n’était pas question d’inviter Matteo Salvini, eurosceptique convaincu.

Pour ce rendez-vous diplomatique, tout sera codifié. Un seul exemple : le nombre d’invités français doit être parfaitement égal au nombre de personnes composant la délégation italienne. A Amboise on ne prévoit pas de discours, seulement des images sur la tombe de Léonard, un déjeuner assez long (2h30 !) et une rencontre avec des porteurs de projets des 500 ans de la Renaissance (programme complet à découvrir ici sur Info Tours).

Car au-delà de l’affichage politique et diplomatique, la région Centre-Val de Loire compte sur ce rendez-vous pour accroître encore un peu plus la promotion de son calendrier d’événements. Depuis de longs mois, ses représentants parcourent le monde pour attirer les touristes italiens ou brésiliens. En plus des affiches, des belles photos sur Instagram ou d’un programme ultra chargé (plus de 700 rendez-vous dans l’année comme des spectacles et des expositions…), un déplacement présidentiel c’est l’assurance de voir des images reprises dans les 20h français et italiens, voire d’autres pays de l’Union. Un coup de pouce non négligeable, même si les visiteurs n’ont pas attendu les chefs d’État pour prévoir leur déplacement sur les bords de Loire : Amboise et ses environs affichent des taux de réservation en hausse d’environ 30% pour la saison 2019. Des bons chiffres qui se confirmeront peut-être dans le temps selon l’aura des festivités…

Print Friendly, PDF & Email