• La Gloriette
  • AZG
  • La Gloriette
  • AZG

Législatives : Le match retour Colboc-Baumel dans la 4e circonscription

Facebook
Twitter
Email

La députée sortante Fabienne Colboc issue du parti macroniste Renaissance est arrivée en tête d’un cheveu avec 30%, dimanche dernier tandis que le socialiste Laurent Baumel député de 2012 à 2017 et battu au second tour il y a 5 ans fait 29,55% donc à peine 200 voix de moins que sa rivale (13 666 contre 13 461).

En 2017, alors inconnue en politique, Fabienne Colboc portée par la vague En Marche, avait réussi à battre deux ténors de la politique départementale. Député sortant socialiste, médiatique, Laurent Baumel avait été battu dès le premier tour, à la faveur de l’ancien secrétaire d’Etat Hervé Novelli qui s’était à son tour incliné au 2e tour. 5 ans plus tard, Fabienne Colboc s’est fait un nom, la députée a œuvré sur plusieurs dossiers chauds en local (Tupperware, accueil de migrants…), comme à l’Assemblée (Commission des affaires culturelles). Malgré tout, elle a connu aussi des échecs comme lors des Municipales de 2020 où elle se présentait à Chinon et où elle a été battue au premier tour. Un simple accroc pour la députée sortante ? Son score de dimanche dernier où elle est arrivée en tête du 1er tour semble montrer que oui. Il témoigne également de la bonne image que Fabienne Colboc a réussi à se faire sur l’ensemble de la circonscription, grâce à une présence marquée sur le terrain.

Elle sera néanmoins très challengée au 2e tour par Laurent Baumel. Ce dernier a retrouvé une place dans le paysage politique local après s’être un temps fait oublier suite à sa défaite de 2017. L’ancien député et maire de Ballan-Miré est revenu en politique en 2020 pour les Municipales de 2020. Bien que défait, il en a profité pour revenir sur le devant de la scène. Membre du bureau national du PS, il a œuvré aux négociations avec les autres partis de gauche et en a hérité de l’investiture sur cette circonscription, la seule pour le PS en Indre-et-Loire, avec l’espoir de gommer la défaite de 2017… Son expérience certaine et l’aide pendant la campagne de la France Insoumise et ses militants lui ont permis de se qualifier pour le 2e tour, talonnant de 200 voix la députée sortante.

Néanmoins comme ailleurs, les réserves de voix semblent plus faibles pour le candidat de l’union de la gauche. Laurent Baumel a d’autres atouts, comme des positions plutôt modérées sur des sujets majeurs pour cette circonscription comme le maintien du nucléaire (la centrale d’Avoine est dans la circo). Difficile dès lors de le taxer de radicalisme, même si le projet de la Nupes est global. Laurent Baumel se défend d’ailleurs d’allégeance à Jean-Luc Mélenchon et voit plutôt cette alliance comme l’opportunité de revoir le modèle parlementaire, avec une majorité qui sera composée de différents courants, pas forcément tous d’accord, de quoi selon lui, renforcer le rôle de l’Assemblée Nationale et proposer une nouvelle façon de faire la politique au Palais Bourbon.

Le duel entre les deux candidats s’annonce serré…

Facebook
Twitter
Email
  • Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !