• La Gloriette
  • AZG
  • La Gloriette
  • AZG

Législatives : Daniel Labaronne en favori mais Christelle Gobert veut créer la surprise dans la 2e circonscription

Facebook
Twitter
Email

Comme dans 4 des 5 circonscriptions du département, le 2e tour des Législatives opposera un candidat « Ensemble pour la majorité présidentielle » en la personne du député sortant Daniel Labaronne, à une candidate de la Nupes, Christelle Gobert (France Insoumise), dont c’est la première expérience électorale.

Au soir du premier tour, dimanche dernier, le député sortant Daniel Labaronne se montrait plutôt satisfait des scores obtenus sur sa circonscription. Arrivé en tête avec 32,4%, il a devancé la candidate arrivée deuxième de plus de 3000 voix et quasiment 7 points. Daniel Labaronne enregistrait même le score le plus haut parmi les députés sortant. Un score qui validait selon lui, son propre bilan du mandat écoulé au cours duquel Daniel Labaronne s’est particulièrement montré sur le terrain, mais aussi au national en étant notamment rapporteur de l’agenda rural d’Emmanuel Macron. Pour le député sortant, ce score validait également le bilan et le projet de LREM, devenue Renaissance et regroupé pour ces élections sous l’étiquette « Ensemble pour la majorité présidentielle » en compagnie notamment du Modem et du Parti Radical.

De quoi envisager le deuxième tour dans la position du favori ? C’est une évidence. Pourtant, face à lui, Christelle Gobert, candidat de la Nupes, membre de la France Insoumise, croit également à raison en ses chances. Avec 25,82% des voix, sa qualification au 2e tour est déjà une première victoire. Son score, expliqué entre autres par la dynamique de l’alliance réalisée, est ainsi plus haut que celui des candidats de gauche en 2017. En se qualifiant, Christelle Gobert a remporté également son duel face au candidat du Rassemblement National, Christophe Guestault, que les observateurs voyaient également en capacité de se qualifier pour le deuxième tour au regard des scores hauts de Marine Le Pen lors des dernières présidentielles sur cette circonscription.

Finalement, le candidat d’extrême-droite échoue à la troisième place, avec 21,93% des voix et ce malgré des scores élevés notamment du côté de Château-Renault. Christophe Guestault pourra regretter l’absence d’entente avec Reconquête, le parti d’Eric Zemmour. En effet, si Dominique Daillet ne réalise que 4,86% des voix, ces dernières ont logiquement manqué au candidat du RN. Il pourra regretter également la forte abstention (48%), car à cause de celle-ci il ne recueille pas les votes de 12,5% des inscrits et donc ne peut pas solliciter une triangulaire. Dans cette circonscription, ancien bastion de la droite républicaine, ni la candidate LR, Svetlana Nicolaeff (7,7%), ni l’ancienne députée européenne Angélique Delahaye (2,78%) n’auront finalement pesé sur cette élection.

On aura donc un duel Nupes-Ensemble dans cette circonscription. Et si Daniel Labaronne partira favori, Christelle Gobert entend bien jouer la carte du projet contre projet, pour créer la surprise, en s’adressant notamment aux plus précaires.

Facebook
Twitter
Email
  • Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !