Politique

La bataille des régionales est lancée

Le paysage électoral s’éclaircit : les écologistes ont pris les devants en ouvrant le ban avec le tandem Fournier-Haas. Mais François. Bonneau pour le PS a déjà annoncé sa candidature tandis que celles de Marc Fesneau (Modem-majorité présidentielle) et de Guillaume Peltier des Républicains sont imminentes.

 

Qui pour diriger le futur conseil régional? Photo MagCentre

 

 

En mars prochain (mais la date n’est pas encore officiellement fixée) les électeurs se rendront à nouveau aux urnes pour les élections départementales et régionales. Même si les mauvais augures prédisent une nouvelle catastrophe en termes de participation, l’enjeu n’en demeure pas moins important tant la Région est aujourd’hui un acteur capital des politiques publiques.

Le match rose-vert

François Bonneau ©Elodie Cerqueira

La réponse des communistes ne fait pas de doute (ils n’ont aucun élu dans l’actuelle assemblée) tant leur survie électorale ne tient qu’à un fil, celui de l’union de la gauche. Ils ont d’ailleurs lancé leur campagne vendredi à Orléans appelant à ce rassemblement qui doit se « faire sur la base d’un projet » articulé autour de questions concrètes : TER à un euro, ligne Orléans-Châteauneuf, gratuité de l’éducation et des transports, etc.

Mais c’est une tout autre histoire avec les écologistes. Si l’on doutait encore de la volonté des Verts de partir avec François Bonneau la réponse a été donnée samedi à Tours : EELV mènera « une liste de rassemblement écologiste » avec comme alliés Génération Écologie et Génération-s (parti de Benoit Hamon). S’ils sont aujourd’hui dans la majorité régionale avec François Bonneau, les écologistes en veulent davantage et même « prendre la région » […]

Lire la suite sur MagCentre

Print Friendly, PDF & Email