Politique

Jean-Vincent Placé : une visite officielle mais pas que…

Prévue initialement en juillet et reportée suite à l’attentat de Nice, la visite de Jean-Vincent Placé s’est déroulée ce jeudi entre Tours et Amboise. Visite de « Mame » et d’une entreprise à Nazelle-Négron, le Secrétaire d’Etat chargé de la réforme et à la simplification administrative était aussi là pour affirmer les ambitions de l’UDE* ici et ailleurs…

8u6a2000JV Placé

13h00. Jean-Vincent Placé vient de terminer la visite des locaux de la French Tech à la cité Mame de Tours. C’est à Amboise, dans un restaurant de la rue Nationale que le secrétaire d’Etat a déjeuné autour de proches et élus. 37 degrés a pu suivre au plus près cette visite ministérielle sur la 2ème circonscription entre déjeuner sobre, visite d’entreprise et annonce politique.

« Nous sommes au travail dans le cadre de la « Belle Alliance Populaire » (BAP) avec le PS et le PRG »

En marge de la visite de l’entreprise Sodiclair, spécialisée dans les protections solaires et d’occultations, Jean-Vincent Placé a répondu à nos questions. Pour le fondateur de l’UDE, « le parti va bien. Nous avons 200 élus locaux et des parlementaires ». L’ancien Sénateur devenu secrétaire d’Etat ajoute : « Nous sommes au travail dans le cadre de la « Belle Alliance Populaire » (BAP) avec le PS et le PRG ». Alors quand on l’interroge sur son soutien mitigé au président de la République, Jean-Vincent Placé reconnait « que tout n’a pas été parfait avec François Hollande ». Mais le secrétaire d’Etat placé sous l’autorité du 1er ministre, Manuel Valls, tempère : « Nous sommes force de proposition dans le cadre des Présidentielles et des élections législatives ». Pas question de fâcher le chef de l’Etat.

8u6a2006

Et d’élections législatives, il en a été question ce jeudi. Même si le but de la visite n’était pas dédié au soutien à un futur candidat PS-UDE sur l’Indre-et-Loire, il n’empêche que cela transpirait. Christophe Rossignol, conseiller du secrétaire d’Etat, et candidat quasi-déclaré sur la 2ème circonscription, n’était jamais loin de son patron. Interrogé sur les échéances de juin 2014, JV Placé nous répond sans ombrage : « Pour les législatives, il y a des accords avec le PS sur plusieurs circonscriptions en France… On aura des candidats bien sûr face à la droite mais aussi face à des candidats de gauche qui n’ont pas joué le jeu de la fidélité au gouvernement… ». Les frondeurs n’ont qu’a bien se tenir.

8u6a1983Christophe Rossignol

« Nous souhaitons qu’il y ait un candidat là où il y en avait un la dernière fois »

Puis quand on lui pose la fatidique question de son conseiller Christophe Rossignol et de sa candidature sur la 2ème circonscription d’Indre-et-Loire, JV Placé nous déclare : « Nous souhaitons qu’il y ait un candidat là où il y en avait un la dernière fois ». CQFD. Christophe Rossignol a désormais l’onction officielle. Reste à voir désormais la réaction de certains socialistes qui ne voit pas d’un bon œil cette candidature.

(*) : Union des Démocrates et des Ecologistes

Crédits photos : Arnaud Roy pour 37°

 

Print Friendly, PDF & Email