Politique

Jean Germain, « invité d’honneur » du Conseil communautaire

C’est un Conseil communautaire particulier qui s’est déroulé hier soir aux Deux-Lions. Deux semaines après la disparition de l’ancien maire de Tours, Philippe Briand a rendu un hommage poignant et sincère à « son ami ». C’est avec un ordre du jour très léger que les 55 conseillers se sont réunis autour du souvenir de Jean Germain.

« J’aurai aimé ne pas prononcer ces mots ce soir ». Philippe Briand se lève, un papier à la main. « Cette agglomération, nous l’avons rêvée ensemble avec Jean Germain en fédérant des élus aux couleurs politiques différentes et aux caractères bien trempés ». Le président de Tour(s) Plus a le ton grave, ému, sa diction est lente et solennelle. « Ce qui nous unissait était bien plus fort que ce qui nous séparait ». Philippe Briand se souvient du matin du 7 avril. « Il m’a écrit ce matin là que la vie lui était devenue insupportable ! ». Il continue cet hommage « rien ne justifie de ne pas respecter la personne dans sa dignité et sa présomption d’innocence ». Il met en garde l’auditoire et le parterre d ‘élus : « Attention à l’usage de vos mots, de vos plumes et de vos attitudes ». Les derniers mots sont personnels et rappellent les liens forts qui unissaient les deux hommes : « Il était mon ami… Je dédie ce Conseil communautaire à sa mémoire ». Après ces mots, visiblement marqué par la mort de l’ancien maire de Tours, Philippe Briand demande une minute de silence.

 

8U6A0453

L’ordre du jour a six points dont deux points sur une délégation de service public du golf de la gloriette et du centre aquatique du Carré d’Ô. Vingt minutes montre en main pour aborder ces différents points.

8U6A0450

 

Quelques minutes avant, en rentrant dans la salle du Conseil communautaire, notre regard est attiré par l’inscription qui figure au-dessus de la double porte battante de la salle : « Salle Jean Germain ». C’est en lettres dorées que le nom et prénom du bâtisseur de l’agglo s’écrivent désormais au dessus de la porte. A l’issu de ce très court conseil d’agglomération, Philippe Briand demande aux élus communautaires de voter officiellement pour le changement de nom de la salle : « Pas d’opposition ? Pas d’abstention ? ». La salle est silencieuse. La séance est levée.

Print Friendly, PDF & Email