Politique

Françoise Amiot (LR) démissionne du Conseil Municipal et rejoint Macron !

magcentrev2

Du rififi au sein de la municipalité de Tours. L’adjointe au finances de Serge Babary, le maire LR, vient d’annoncer qu’elle quitte le parti et qu’elle soutient Emmanuel Macron!

DSCN0079-e1430681841838-1024x710

Françoise Amiot démissionne de ses mandats d’adjointe au conseil municipal de Tours et à “Tours plus” et elle rejoint le mouvement En Marche de l’ancien ministre de l’Economie. “C’est avec enthousiasme et une volonté manifeste de contribuer à la réussite du projet présidentiel porté par Emmanuel Macron que je rejoins En Marche” a t-elle indiqué.

Une tempête qui couvait depuis longtemps en raison de la rivalité affichée entre Céline Ballesteros, quatrième adjointe (au commerce) et conseillère départementale et Françoise Amiot, attisé aussi par l’attitude d’autres dissidents internes comme Thibault Coulon. C’est la validation par la Conseil national de LR, sur proposition de la CNI (Commission nationale d’investiture) qui a fait déborder le vase. C’est en effet Céline Ballesteros qui a été investie sur la première circonscription (détenue par le socialiste Jean-Patrick Gille). Conseillère nationale LR, Françoise Amiot était la mieux élue en Indre-et-Loire par les militants. Elle avait affiché également depuis longtemps son soutien à François Fillon. Son départ sera t-il suivi d’autres défections au sein de LR pour rejoindre Emmanuel Macron qui inquiète de plus en plus les autres candidats à la Présidentielle,  et pas seulement à gauche ?

La réaction laconique du maire de Tours Serge Babary qui a bien du mal à conserver la cohésion de son équipe municipale, est tombée vendredi, “Je prends acte par ailleurs de son ralliement à la formation politique « En Marche ». A titre personnel, je regrette cette décision, ayant eu beaucoup de plaisir à la compter dans mon équipe durant 3 ans, et appréciant par ailleurs ses qualités humaines. Je ne commenterai pas son changement de formation politique, craignant qu’il s’agisse d’une réaction face à des ambitions personnelles déçues”.

On peut imaginer que Françoise Amiot sera investie aux législatives sur le 1ère circonscription par le mouvement En Marche, (ndlr : à moins que Philippe Chalumeau, le référent d’En Marche sur le 37 soit candidat) moyennant quoi la “primaire” entre les deux candidates risque d’être animée et …de profiter au sortant Jean-Patrick Gille.

Print Friendly, PDF & Email