Politique

Délégation socialiste à la Braderie de Tours

Il est 10h ce dimanche à la Braderie de Tours. Au moment où Serge Babary inaugure au micro ce rendez-vous incontournable de la vie tourangelle, un groupe sillonne la rue Nationale en direction de la Place Jean Jaurès. Ce groupe aurait pu paraître anodin au milieu des bandes d’amis, des couples ou des nombreuses familles présentes dans la rue. Mais quand il s’agit de Jean Germain en tête, certains regards se fixent, certains s’arrêtent pour regarder l’ancien maire de Tours… Cette déambulation dans l’artère commerciale la plus fréquentée n’a rien d’une balade en vue de trouver le dernier « jean » à la mode.

Le 30 Mars dernier, nous avions laissé Jean Germain seul dans son bureau... 6 mois plus tard, nous le retrouvons pour un bain de foule...
Le 30 Mars dernier, nous avions laissé Jean Germain seul dans son bureau… 6 mois plus tard, nous le retrouvons pour un bain de foule.

Tout a été savamment orchestré et pensé. Le Sénateur d’Indre-et-Loire n’est pas seul. Loin de là. Frédéric Thomas, président du Conseil Général lui emboite le pas. Tous les élus de l’opposition municipale sont présents. D’anciens adjoints, fidèles parmi les fidèles, sont aussi du cortège comme Alain Dayan et Arlette Bosch. Suit aussi le « patron » de la section PS de Tours, Philippe Chalumeau. Quant à Michael Cortot, 1er secrétaire fédéral du PS d’Indre et Loire, il ferme la marche. Les socialistes ont décidé d’occuper le terrain en ce début de matinée. Ils sont approchés, serrent des mains. Nicolas Gautreau, conseiller général du canton de Tours Ouest, les rejoint. Mais au delà de la pure opération de communication, cette délégation de la gauche socialiste tourangelle annonce-t-elle le retour de Jean Germain ? Celui qui s’est fait discret depuis sa défaite le 30 mars dernier, a reçu cet été et invité ses proches et ceux qui comptent à gauche. L’ancien maire a encore de nombreux soutiens… La question que se posent aussi bien ses détracteurs que ses amis est de savoir quelles sont les ambitions de Jean Germain. Réponse dans les prochains jours.

Print Friendly, PDF & Email