• CDNT
  • CDNT

Dans les coulisses du conseil municipal de Tours

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Lundi 12 septembre, jour de conseil municipal à Tours. Si les regards sont tournés vers les élus et les débats de l’assemblée municipale qui débutent à partir de 17h, pour que ceux-ci se déroulent dans de bonnes conditions,  les services municipaux se sont activés en coulisses tout au long de la journée.

img_0539

Lundi matin :  la salle du Conseil Municipal, lieu symbolique et physique du pouvoir municipal est encore calme au sein de l’Hôtel de ville de Tours. Loin de l’agitation des débats qui agitent régulièrement les assemblées d’élus, les personnels municipaux commencent à s’atteler à la préparation de la salle. Loin de l’image d’une salle respirant les débats démocratiques qui s’y sont déroulés depuis plus de 100 ans, la salle majestueuse de l’imposant Hôtel de ville sert en effet en dehors des jours d’assemblée, de lieu de stockage. « La première tâche le matin est de vider la salle. On a beau être à l’Hôtel de ville de Tours, on est tout de même à l’étroit et on se sert donc de la salle du Conseil pour stocker du matériel » explique Pierre, employé municipal du service entretien qui avec une petite dizaine de collègues est en charge de la préparation de la salle les jours de Conseil.

img_0513Préparation des documents vidéos-projetés sur écran

15h : « Le matin les collègues viennent nettoyer la salle, préparer les bouteilles d’eau… nous l’après-midi on fait les vérifications techniques comme les tests pour les micros ou encore la préparation des documents à projeter sur écrans pendant le Conseil ». Autant de petites tâches qui pourraient paraître anodines mais qui se révèlent néanmoins indispensables à la bonne tenue des débats.« On vérifie notamment si les commandes micros fonctionnent afin que le Maire puisse donner la parole aux différents élus et que ceux-ci puissent la demander. On règle les niveaux pour la retransmission vidéo… ». 

img_0498Ecran du Maire permettant de donner la parole aux élus
img_0507Dernière vérification des noms et des micros sur l’écran de contrôle en régie.

Des débats qui sont en effet retransmis depuis deux ans en direct puis en rediffusion sur le site de la ville de Tours. Une décision de l’actuelle majorité, portée notamment par Thibault Coulon, adjoint au numérique, que ce dernier justifiait lors du lancement de ces retransmissions comme « un pas pédagogique vers la transparence démocratique ». Confiée à une entreprise extérieure, la prestation d’un coût de 3500 euros par Conseil comprend la retransmission en direct des débats mais aussi une diffusion en différé archivée, avec un accès par délibération et la présence de deux techniciens employés du prestataire qui gèrent dans une salle voisine la retransmission via une régie directe.

img_0571La régie vidéo pour la diffusion en direct

S’activent ainsi des agents du service entretien, des personnels extérieurs pour la retransmission vidéo des débats, mais aussi des employées des parcs et jardins qui viennent décorer la salle : « On décore avec des plantes issues des serres municipales qui servent aussi aux différents événements organisés. On essaye généralement de coller à la saison » nous explique-t-on. Des plantes qui iront décorer également la salle des mariages qui accueille après chaque Conseil municipal le buffet pour les élus.

img_0523

img_0540

16h :  Alors que les élus de la majorité se sont réunis préalablement pour préparer le Conseil, un étage plus bas, dans les couloirs des bureaux des groupes du Conseil municipal, les élus d’opposition arrivent au fur et à mesure pour préparer la séance du soir et peaufiner leurs interventions. Si du côté des écologistes, on croise David Chollet seul, « on (ndlr : avec Emmanuel Denis avec qui David Cholet forme le groupe écologiste au Conseil municipal de Tours) se réunit le week-end avant le Conseil. On fixe les sujets sur lesquels chacun va intervenir puis on prépare nos interventions de notre côté », du côté du groupe Tours 2020, l’habitude a en revanche été prise de se réunir à 16h, une heure avant le début du Conseil. « On se réunit généralement une fois en fin de semaine précédant le Conseil pour se répartir les interventions puis le jour-même. Ce n’est pas toujours évident, parce que nous travaillons tous à côté et que nous ne disposons des ordres du jour et des dossiers qu’au dernier moment » explique Cécile Jonathan. Par dernier moment, comprendre cinq jours avant la date du Conseil, qui est le délai minimum imposé par la loi. Un délai que l’élue socialiste aimerait bien voir rallonger un peu « afin de mieux pouvoir travailler les dossiers ».

img_0555Groupe Tours 2020

Un ordre du jour qui est établi par le Maire sur la base des échéances de calendrier et des travaux effectués préalablement en commissions, lieux de travail par essence regroupant élus de la majorité et de l’opposition. Commissions se réunissant à intervalles plus ou moins réguliers selon les thématiques et le (ou la) président(e) désigné (rôle détenu par un adjoint dans sa compétence) qui reste organisateur de sa propre commission.

16h45 : Après que des policiers sont passés vérifier que tout est ok, la salle du Conseil municipal est désormais prête à accueillir son assemblée. Les élus arrivent petit à petit et s’installent progressivement.

img_0557

17h : Serge Babary s’installe à son tour et ouvre le Conseil municipal, pendant ce temps les employés des services municipaux veillent en régie à ce que tout fonctionne bien. Les débats peuvent débuter.

img_0572

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !