Politique

Christophe Bouchet s’invite à Rome

Quel est le point commun entre Christophe Bouchet, président de l’UDI 37, et Sainte-Marie de l’Incarnation ? A priori, rien. Et pourtant…

Du 8 au 10 octobre, Tours recevra les pèlerins québécois qui viennent fêter Marie Guyart connue comme Marie de l’Incarnation née en 1599 à Tours. La délégation sera reçue à l’Hôtel de Ville. Il est prévu des visites à l’église de St Pierre Ville (ndlr : au bout de la rue Avisseau à Tours) et du couvent des Ursulines. A l’issue de ce pèlerinage sur les traces de celle qui fut canonisée par le pape François au mois d’avril dernier, Christophe Bouchet, Adjoint au Maire au rayonnement de la ville de Tours fera le voyage à Rome pour accompagner les pèlerins. Il sera accompagné de l’Adjointe aux Finances, Françoise Amiot.

Quel est l’intérêt soudain de C. Bouchet pour le fait religieux ? Souvenez-vous, celui-ci rappelait très souvent à ceux qui voulaient l’entendre, le danger de la « droite vaticane » lors de la candidature de Thibault Coulon aux élections législatives de 2012. Ce laïc proche du parti radical aurait-il trouvé en l’église le salut propre au rayonnement de la ville ? Peut-être. Son voyage à Rome sera l’occasion de brûler un cierge et d’exprimer une prière bien politique. Eviter la guerre avec l’UMP pour les investitures aux élections cantonales et régionales.

Espérons que Saint Philippe l’entende…

Print Friendly, PDF & Email