CDNT

Ce qui se cache derrière les 46 % du programme de campagne réalisés par Serge Babary

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

46 % ! C’est le chiffre phare annoncé lors du bilan de la première année de mandat de Serge Babary. Lors de sa conférence de presse la semaine dernière, tableau à l’appui le maire et son équipe ont tenu à faire œuvre de pédagogie et de transparence en avançant chiffres à l’appui les réalisations menées.

142 projets liés au programme ont été formalisés.

46% d’entre eux sont terminés ou sur des rails corrects lors qu’il s’agit de projets pluriannuels

22% sont en cours et se déploieront au cours de l’année 2015

24% sont en cours d’étude pour 2016

8% d’entre eux ont été reportés en 2017, principalement pour des questions de financement…

Cependant, c’est bien connu, les chiffres on leur fait dire ce que l’on veut et on entend déjà depuis la semaine dernière, l’opposition monter au créneau. Pour dire vrai, en épluchant le tableau fourni à la presse, nous avons trouvé des erreurs comme « l’ouverture de la bibliothèque centrale le dimanche après-midi » que la mairie note comme réalisée tout comme « l’Obtention du label French Tech »… Certains thèmes sont également plutôt larges et vastes et laissent la part belle à l’appréciation de chacun pour juger de la recevabilité de la réalisation à l’instar du projet « Créer une politique de communication moderne adaptée aux besoins des Tourangeaux ». Pour autant, si toutes les réalisations notées ne se valent pas forcément dans la complexité à les mener, il faut noter que l’équipe du maire va bel et bien dans le sens de celle du candidat Babary.

Mais plus que son chiffrage, ce bilan se révèle surtout être intéressant parce qu’il dégage les orientations prises par la majorité. A ce titre, on remarque que l’accent a été particulièrement porté sur deux thèmes forts : l’économie numérique et la sécurité.

L’économie numérique

Pour le premier, on note la retransmission vidéo des conseils municipaux, mais également et plus généralement le soutien aux acteurs économiques numériques avec en ligne de mire l’installation à l’automne prochain d’un pôle numérique sur le site Mame ainsi que l’Obtention du label French Tech pour lequel la ville de Tours porte une candidature commune avec Orléans sous le nom de French Tech Loire Valley « .

La sécurité

Du côté de la sécurité, on relève que tout ce qui avait été annoncé pendant la campagne est en passe d’être réalisé intégralement : des arrêtés de tranquillité publique (un nouveau est pris pour cet été dans le centre de Tours), à l’extension du système de vidéosurveillance, en passant par le redéploiement des forces de polices municipales… Ce domaine traditionnellement important à droite a été sans surprise, au cours de cette première année de mandat, une des priorités de la majorité municipale.

A l’inverse, les grands projets manquent à l’appel de cette première année. Pour le moment Serge Babary note seulement à son actif l’aménagement du haut de la rue Nationale. Un projet lancé par la majorité précédente. Pour la suite, c’est la Loire qui devrait être au centre des attentions avec plusieurs projets à venir comme « l’aménagement des bords de Loire pour favoriser les quais et les sites historiques », « la mise en place d’un réseau de navettes fluviales et d’un bateau restaurant sur la Loire » ou encore « le réaménagement de l’île Simon et des quais de la Loire ». Des grands projets qui sont logiquement plus compliqués à mettre en place et qui nécessitent des budgets importants. Des grands projets qu’aucun maire ne saurait pourtant négliger, tant l’image et le souvenir de leurs mandats sont souvent collés à ceux-là.  Et si cela passait par les festivités autour de Saint-Martin prévues en 2016 ? C’est en tout cas un des projets forts sur lequel le maire de Tours veut s’appuyer pour marquer son mandat.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !