Affaire de la gifle : Wilfried Schwartz quitte ses fonctions de maire de La Riche

Facebook
Twitter
Email

C’est un élément de langage que l’on entend souvent lorsque des élus se retrouvent impliqués dans des affaires. La mise « en retrait » de certaines fonctions. C’est le cas par exemple de l’Insoumis Adrien Quatennens, accusé de violences conjugales et qui s’est mis « en retrait » de ses fonctions au parti sans pour autant quitter son poste de député du Nord.

Autre exemple en Touraine cette fin de semaine. Accusé d’avoir giflé son ex-directeur de cabinet fin juin 2020 à Tours Métropole, le maire de La Riche Wilfried Schwartz annonce ce vendredi qu’il se met « en retrait » de ses fonctions communales. Condamné en appel à 6 mois d’inéligibilité et 3 000€ d’amende, il aurait dû démissionner mais a choisi de tenter le recours en cassation. Une démarche qui lui permet de conserver ses mandats politiques le temps que son dossier soit examiné.

Néanmoins, la situation devenait difficilement tenable. « Afin de préserver les intérêts de la Ville de la Riche, des projets qu’elle porte et d’actions qu’elle mène » Wilfried Schwartz quitte donc ses fonctions de maire. Mais ne démissionne pas pour autant du conseil municipal. La différence est importante car elle permet à l’élu de conserver son poste de vice-président chargé des mobilités à Tours Métropole, ce qui lui permet notamment de rester pilote du projet de 2e ligne de tramway. Il reste également conseiller départemental du canton La Riche / Ballan.

En attendant son remplacement à la mairie, c’est le premier adjoint Filipe Ferreira-Pousos qui assurera ses fonctions. Un nouveau maire sera ensuite élu sous deux semaines par l’ensemble du conseil municipal.

Facebook
Twitter
Email
Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !