Connard de gauche, connard de droite (Saison 1, Episode 1)

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

connardgauchedroite

Connard de droite : Putain t’as vu comme ils se fritent sur Twitter, tes potes Les Verts de Touraine !?

 Connard de gauche : C’est pas mes potes, t’es con. C’est comme si je te disais «t’as vu ton pote de Pascal Ménage comme c’est la grosse lose d’avoir quitté la droite pour rallier la gauche pour se faire éjecter aussi sec ?»

 Connard de droite : Ouais enfin moi je n’ai jamais été boire des coups avec Pascal Ménage, alors que toi je t’ai vu taper la tchatche à Velpeau plus d’une fois avec des Verts qui tractaient.

 Connard de gauche : D’un autre côté, qu’est-ce que tu fous à Velpeau aussi ?! Continue donc à garer ton 4×4 n’importe où pour aller à ton marché des Halles avec ses produits hors de prix.

 Connard de droite : C’est vrai que c’est un peu trop coloré pour moi, Velpeau… Tous ces bobos verts, roses et rouges avec leurs lunettes à montures épaisses, ça me donne de l’urticaire.

 Connard de gauche : Oui puis rajoute les noirs et les arabes pendant que tu y es, aie au moins le courage de tes opinions jusqu’au bout !

 Connard de droite : T’es nul de dire ça, je ne vais pas te faire le coup des copains arabes, mais je vais te le faire quand même : j’ai des copains arabes, ce que finalement assez peu d’électeurs bobos tourangeaux peuvent prétendre… Et puis t’as bien regardé la composition de toutes les listes «de gauche» aux dernières municipales ? T’en as vu beaucoup, toi, dans les premières places, des noirs et des arabes ?

 Connard de gauche : T’es juste trop con. On ne mesure pas l’anti-racisme des gens au nombre de candidats de couleurs en tête des listes électorales…

 Connard de droite : Ah bon, mais tu le mesures à quoi, alors ? Bon… Je te l’accorde, dans la majorité actuelle à l’Hôtel de Ville, y’a pas beaucoup de couleurs non plus, donc je pense qu’on n’a de leçon à donner à personne. Et à part ça, t’as vu la prog de rentrée du Temps Machine, j’imagine que tu dois être excité comme un petit caniche à sa mémère avec tous ces groupes obscurs à la con ?

 Connard de gauche : Et toi, tu as pris tes billets à 60 euros pour quelle merde au Vinci à l’automne, hein ?

 Connard de droite : Rien pour l’instant, mais si tu veux, propose-moi une date pour qu’on aille tous les deux au Temps Machine, je n’y ai jamais mis les pieds.

 Connard de gauche : Ouais, comme tous les blaireaux qui critiquent, sans savoir et sans avoir entendu la moindre note du moindre groupe obscur qui y passe, comme tu dis…

 Connard de droite : Excuse-moi mais quand j’entends leur directeur dire dans la NR que sur 59 groupes programmés seulement 5 ou 6 étaient vraiment pointus, je me pisse dessus… Ils avaient dû faire une faute de frappe à la NR et écrire «pointus» au lieu de «un peu connus», l’inverse quoi. Ou alors c’est le directeur qui vit trop sur sa petite planète branchée à la noix.

 Connard de gauche : En gros, tu penses comme Philippe Briand que cette salle pourrait tout à faire servir à autre chose, c’est ça ? Et t’en as rien à foutre que derrière ils font autre chose que programmer des groupes pas connus, qu’il y a des salles de répétition pas chères, qu’ils font des actions éducatives, qu’ils accompagnent des groupes locaux et tout ça ?

 Connard de droite : Franchement, moi j’en connais aucun des groupes locaux, si c’est pour que le fric de nos impôts serve à aider quelques fumeurs de joints à faire trois notes en boucle sur un synthé, non merci.

 Connard de gauche : T’es vraiment un gros connard des fois, tu sais ?

 Connard de droite : Ouais, un gros connard de droite. Et toi un gros connard de gauche.

 Connard de gauche : Ouais c’est ça. Putain quand je pense qu’on a été à l’école ensemble…

 Connard de droite : D’un autre côté, on s’engueulait déjà en maternelle, tu te rappelles ?

Propos volés par El War, pour 37°.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Filbleu