Culture

Plein cadre sur Poncho Production

Depuis un an et demi si vous êtes des habitués des évènements culturels à dominance musicale vous les avez forcément croisés : Aucard de Tours, Terres du Son, Louis Live Party, M-Fest, Les Ilots Electroniques… et on en passe. Ils sont partout. « Ils » ce sont Cléo, Zoé, Léo, Quentin et Yannis, les 5 mousquetaires de Poncho Production, association de production audiovisuelle, créée en juillet 2013. Ce week-end, cette fine équipe de copains organise leur première Ponchouille, une soirée pour s’amuser, mélangeant tout ce qu’ils aiment : des vidéos et des concerts.

PONCHOTEAM

Au commencement, Poncho Production s’est fait connaitre par des reportages informatifs et décalés. Leur premier fait d’armes ? Le festival Terres du Son 2013 avec une vidéo d’une dizaine de minutes légère et drôle qui faisait la part belle au festival et aux festivaliers.

Deux mois après, rebelote avec l’inauguration du tramway, « Ce n’était pas prémédité, on avait décidé seulement la veille au soir de faire un truc sur l’inauguration du tramway ».

En deux vidéos la patte Poncho était inscrite. « Le ton de ces premières vidéos était aussi dû aux contraintes techniques, on a été obligé de s’adapter » explique Yannis. « Cela correspond aussi à ce qu’on est en fait » ajoute de son côté Zoé. Pour autant les dernières vidéos ont un peu perdu ce côté impertinent et décalé, la faute à une peur de lasser nous expliquent-ils : « On n’a pas envie de se forcer, en multipliant les reportages décalés cela devient forcément moins spontané. Et puis Zoé est moins présente c’est donc plus compliqué. Cela n’empêche pas d’en faire de temps en temps, mais on n’a pas envie de lasser non plus. »

Derrière cet effacement on retrouve également une volonté de mettre en avant le travail technique de leurs vidéos, car l’essence première des Poncho reste la production audiovisuelle : « Avec le temps on a eu envie de se diversifier également, de privilégier la qualité technique. Les dernières vidéos sont moins marrantes mais beaucoup plus pros » notent-ils. Une qualité de production qui leur permet d’obtenir la réalisation de clips comme pour « Mec à Part » de Nivek ou plus récemment le très remarqué The Memo de Chill Bump « On a eu une semaine pour réfléchir à l’idée, tourner le clip et le monter ». Une réalisation express, qui leur fait dire qu’ils auraient pu faire mieux, mais un sacré challenge en si peu de temps et surtout un formidable coup de pub.

Des sollicitations Poncho Production en reçoit beaucoup, trop même, de l’avis de certains membres de l’association : « Pendant un moment on disait oui à tout pour se faire connaître et parce qu’on aimait ça mais ça épuise, aujourd’hui on choisit plus les projets que l’on veut faire » explique Quentin.

Mais comment en si peu de temps cette association de copains a-t-elle réussi à être partout de la sorte ? « Nous sommes nous-mêmes étonnés de certaines demandes que l’on a et du succès même relatif, de certaines vidéos » raconte Quentin avec une touche de modestie. Pour dire vrai, tout n’est pas dû au hasard, à 37° nous sommes les premiers à reconnaître la qualité et à relayer certaines de leurs productions. Un résultat rendu possible parce que « Cléo a une formation en montage et Yannis en a une en tant que cadreur-réalisateur, ce sont eux deux qui montent les vidéos« .

Une réussite également due aux réseaux constitués. Et chez Poncho, l’homme de réseaux, dans l’ombre, c’est Léo qui a travaillé à Radio Béton et qui a su mettre en lien les individus qui gravitent dans ces deux structures. S’il fallait citer un seul exemple, ce serait évidemment celui de Nivek qui jouera ce samedi à leur soirée et pour qui les Poncho ont réalisé un clip donc (en attendant le prochain ?), une vidéo promotion et des vidéos de concerts, « notre meilleure rencontre, c’est devenu un pote » clament-ils en chœur.

Et cette Ponchouille alors ? « On a voulu une sorte de célébration pour remercier tous ceux qui nous ont aidé. On a prévu des moments vidéos avec une sorte de zapping de nos rushs, des concerts, des diffusions de nos vidéos… mais surtout on veut que tout le monde passe une bonne soirée ». Le rendez-vous est noté.

La Ponchouille > samedi 28 février au bar Detroit à partir de 20h. Avec Nivek, Jean-Sébastien is Back…

Crédit photo : Ludovic Dupraz / Poncho Production

Print Friendly, PDF & Email