L'actualité Tourangelle à la bonne température
Culture

Nuit de boue pour Aucard de Tours

Aucard 2016 c’est parti ! Au programme ce premier soir : De la boue et de la bonne musique !

Selon « Bracelor », le dieu des festivaliers de France, de Navarre et d’ailleurs, on ne devient un grand festival que lorsque que l’on a vécu son édition boueuse. Gloire à Aucard qui rentre depuis hier dans le cercle très ouvert de ces derniers. On rigole, on rigole mais hier tout au long de la journée on en connait du côté de la Gloriette qui ont moins rigolé cependant. A quelques heures de l’ouverture, des trombes d’eau s’abattaient en effet sur la Touraine et aux alentours. Mais il était écrit qu’Aucard était béni des dieux (quoi de plus logique après une édition 2015 qui leur était consacrée) et l’après-midi touchant à sa fin, la pluie s’est tue pour permettre au festival de vivre une première soirée au sec (enfin, le lien de cause à effet n’est pas certain, mais nous parions que c’est ce que la légende d’Aucard racontera dans le futur).

On dirait qu’ça t’gène de marcher dans la boue

Enfin au sec, au sec, presque parce que la pluie abondante de ces derniers jours a transformé la plaine de la Gloriette en une vaste zone humide boueuse. Il fallait pas venir jouer les victimes de la mode en effet et ne pas avoir peur de s’embourber un peu à chaque pas tout en évitant des glissades incontrôlées, mais bon c’est ça aussi le charme d’un festival. Puisqu’on parle de charme, autant le dire tout de suite nous avons été charmé par la déco 2016. Sur le thème des savants fous et des fous savants, l’équipe d’Aucard s’est une nouvelle fois creusée les méninges pour sortir des espaces conviviaux et rigolos. Déguisés de blancs vêtus, de blouses hospitalières et autres accoutrements adaptés, les bénévoles du festival régalent les festivaliers cette année encore derrières des comptoirs et des espaces tout aussi travaillés.

IMG_3310

IMG_3198

IMG_3185

IMG_3210

IMG_3204

Une prog éclectique made in Aucard

Pour ce premier soir, les intempéries n’auront pas trop freiné le public venu déjà en nombre en ce mardi soir pour profiter des concerts. A l’applaudimètre, le son rock des Suuns a visiblement ravi le Grand Chap’ en début de soirée tout comme plus tard le rap d’Alpha Wann, ancien membre du groupe 1995 qui a enflammé un public jeune acquis à sa cause.

IMG_3228

IMG_3176Alpha Wann

On les avait coché sur les découvertes à voir, et ils sont notre coup de cœur de ce premier soir : les Portugais de Da Chick. Remuants et sensuels, le duo accompagné d’un DJ sait mettre l’ambiance avec une musique disco-funk teintée de hip hop à la fois rythmée et dansante qui fit remuer le Petit Chap’ qui n’attendait que cela avant de se transposer sous le Grand Chap pour terminer la soirée sur la techno-minimale du DJ Boris Brejcha. Enfin autre découverte appréciable de ce premier soir :  celle de Night Beats et leur rock garage tendance Black Angels.

IMG_3275Da Chick

IMG_3328Boris Brejcha

Bref dès le premier soir, c’est toute l’ouverture musicale prônée par Aucard depuis des années qui s’affichait. Si on ajoute les sets électros puis dub-reggae sous le chapiteau No’Mad tenu par La Smalla  et les Oiseaux de Nuit, tout le monde y trouve au final son compte. Et cela va durer comme ça jusqu’à samedi. Chouette !!!