CDNT

L’incroyable Chomo, à découvrir au château de Tours

Salon Hifi - Leclerc Amboise
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

En ce moment au château de Tours, il y a bien sûr l’exposition en couleurs sur l’œuvre de Robert Capa, mais également une autre exposition consacrée à Chomo, artiste méconnu et singulier qui à elle seule mérite qu’on s’arrête un peu en ces lieux.

Chomo, Roger Chomeaux de son vrai nom, était un artiste atypique. Après des études aux Beaux-Arts de Paris et une exposition en 1960, cet artiste décide de se retirer en forêt pour vivre en ermite. Là dans sa forêt, près de Fontainebleau, Roger Chomeaux donne naissance à l’œuvre de sa vie : la construction d’un « village d’art préludien » comme il l’appelle. Un village fait de matériaux de récupération. Des « matériaux qui respirent » : bois, verre, plastique ou encore tôle de voitures qui donneront naissance à trois bâtiments : « Le Sanctuaire des bois brûlés », « L’Église des Pauvres » et « Le Refuge ». Dans ce village, Roger Chomeaux, devenu Chomo, réinvente ainsi son monde et se construit personnellement autour d’un mode de vie unique. Vivant en autarcie il devient, en se servant de différentes pratiques artistiques, maître du recyclage. Un recyclage spirituel et artistique comprend-on en découvrant la vie de ce personnage.

Mais l’exposition au château de Tours, ne se contente pas de nous montrer que cette période. A travers une construction chronologique, elle propose au visiteur de découvrir Chomo à travers les étapes de sa vie, pour comprendre comment s’est opérée la construction personnelle de celui qui avait tourné le dos au mode de vie de la société contemporaine. De ses années de formation dans l’entre-deux guerres à la construction de son « Royaume », le visiteur découvrira ainsi le parcours de cet artiste singulier et plongera dans son quotidien grâce aux photos de proches également exposées. Et si cet univers vous a séduit, la dernière pièce de l’exposition vous captivera avec la diffusion du film nommé « Débarquement spirituel ». Une autre œuvre expérimentale de Chomo, tournée la fin des années 1980, quelques années avant qu’il s’éteigne au coeur de son « village d’art préludien ».

Un degré en plus :

> Exposition “ Faites un rêve avec Chomo , jusqu’au 14 février au château de Tours (du mardi au dimanche de 14 h à 18 h). Entrée : 3 euros (1,50 euros en tarif réduit).

visuel-chomo--chateau-tours

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !