Culture

Les « 3o » ont 30 ans, forcément cela se fête !

C’est certainement un des établissements les plus emblématiques des nuits tourangelles. Les Trois Orfèvres, ou « 3o » pour les intimes des lieux fêtent cette semaine leurs 30 ans avec trois soirées musicales.

Depuis 3 décennies un nombre conséquent de souvenirs et anecdotes sont nés dans ce café-concerts/discothèque de l’étroite rue des Trois Orfèvres d’où il puise son nom. Quel Tourangeau noctambule n’a pas fait la queue dans cette rue dans l’attente de l’ouverture pour un concert ou à l’heure de la fermeture des bars (2h) pour se jeter un dernier verre avec ses proches.

Une fois entrés, le charme du lieu opère à lui seul, passé le palier il faut en effet descendre les escaliers en pierre et plonger sous terre dans cette salle nichée dans une cave en tuffeau. Un lieu atypique au charme certain. Une fois dans l’antre y a ceux qui préfèrent rester sur la piste, ceux qui privilégient les différents petits espaces ou encore ceux nombreux préférant la Mezzanine et sa vue sur la piste et la scène.

Un café-concert à l’identité affirmée

La scène un élément important de ce lieu né café-concert en 1987, avant de s’élargir à l’activité discothèque à partir de 1992. Quand les 3o naissent il y a 30 ans maintenant c’est l’esprit pur des cafés-concerts en vogue qui est développé. A une époque où l’offre de salles de spectacles était loin d’être développée comme aujourd’hui et à l’instar d’un Petit Faucheux alors dans sa petite salle du Vieux-Tours pour la partie jazz, les 3o vont alors devenir un lieu de sorties de référence pour la jeunesse tourangelle friande de concerts et de musique live. Une envie jamais démentie depuis malgré le développement de l’activité discothèque, permettant de rentabiliser les lieux.

Et quand les propriétaires historiques se séparent du lieu en 2005, c’est tout naturellement que David Bigaud et PH Delmas décident de garder cette double activité qui font l’identité de la salle tourangelle.

crou-2Archive : Concert des Dirty Charly aux 3o (c) Philippe Depont

« Quand nous sommes arrivés, nous avons continué les tremplins » cite en exemple David. Des Tremplins qui séduisent chaque année les groupes locaux, à l’image des Elefent ou de Thé Vanille qui a remporté celui de cette année. « Plus qu’une simple victoire symbolique, nous leur proposons derrière un vrai gain professionnalisant, avec un jury extérieur avec lequel les groupes échanges et à la clé pour le vainqueur avec soit un clip ou un enregistrement en studio, et une date au festival la Chat’Pelle » explique Isabelle Thébault qui s’occupe de la programmation musicale depuis 2012. Des tremplins qui sont sources de souvenirs également pour David : « Le premier tremplin que nous avons organisé ce sont les Dirty Charly qui l’ont remporté. Depuis, ils reviennent chaque année en février pour un concert anniversaire ». Une histoire parmi d’autres dans celle de ce café-concert Pop-Rock d’une centaine de places qui a vu entre autres passer « Elmer Food Beat, Cali, Jean-Jacques Milteau, Michael Jones, La Rue Kétanou ou encore les locaux As de Trèfle, X-Ray Pop… » cite pêle-mêle Isabelle Thébault. Cette dernière organise entre 20 et 30 concerts par an, entre la mi-septembre et la mi-mai, en privilégiant également l’ouverture aux associations. « Elles font vivre la ville et sont en recherche de lieux pour leurs soirées, nous l’avons autant en faire profiter ».

Attention vidéo collector du concert de X-Ray Pop en 1987 aux 3o (merci Doc Pilot pour l’archive) :

[fbvideo link= »https://www.facebook.com/didier.docpilot/videos/1199823286705917/ » width= »500″ height= »400″ onlyvideo= »1″]

Des concerts côté pile donc et une activité discothèque côté face, avec comme particularité d’être axée sur l’ambiance Pop-Rock « mais pas retro » tient à préciser David Bigaud. Et si le gérant a vu les habitudes évoluées depuis une dizaine d’années, il se montre fier d’avoir pu maintenir l’état d’esprit qui anime son établissement. « Il y a un esprit très bon enfant ici. Ce que j’aime c’est le brassage des populations et que les gens qui viennent s’amusent et oublient les tracas du quotidien ».

IMG_0121Isabelle Thébault et David Bigaud (c) 37 degrés

Une ambiance qui fonctionne depuis maintenant 30 ans, un âge qui se fête forcément. Pour l’occasion Isabelle et l’équipe des 3o ont prévu 3 soirées. Jeudi soir, la musique Métal sera à l’honneur avec les concerts de Motor Rise et Crawling in Sludge. Le lendemain, vendredi, les groupes Ultra Panda et Chevalien prendront le relais. Samedi enfin, les excellents Minou seront de retour en Touraine sur la scène des 3o.

Le programme complet :

Jeudi 27 avril, 20 h, Motor Rise, Crawling in Sludge. Tarif libre.
Vendredi 28 avril, 20 h,  Chevalien et Ultra Panda. Tarifs : prévente, 4 € ; sur place, 6 €
Samedi 29 avril, 20 h, Minou. Tarif libre.

A noter enfin, que mercredi et dimanche, les 3o seront ouverts pour la partie discothèque.

Toutes les informations sur le site des 3 Orfèvres

Print Friendly, PDF & Email