• CDNT
  • CDNT

Le temps d’un 16 mesures #1 « Jamais dans la tendance, toujours dans la bonne direction »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

« Le temps d’un 16 mesures » c’est une nouvelle chronique régulière sur 37° sur la thématique du Hip Hop, en partenariat avec « Hip Hop is not dead », une chronique réalisée par Loann pour l’émission de Radio Campus Tours 99.5 FM intitulée Wabam Cocktail.

« Jamais dans la tendance, toujours dans la bonne direction »

Le dernier « Bal des moins pires » de la saison s’est tenu ce jeudi soir à la Guinguette de Tours. Depuis sept ans maintenant, l’association Le Petit Monde confie à la Compagnie PhoenX des soirées «carte blanche » afin de valoriser la danse Hip Hop mais pas que. Après deux sessions cette année (les 26 mai et 7 juillet), Shag, le maître de cérémonie (MC dans le milieu), n’a pas fait les choses à moitié pour cette dernière soirée.

Bien connu dans le monde du Hip Hop tourangeau car y officiant depuis plus de 25 ans, Shag prend son rôle très à cœur. Habitué d’être juré ou animateur dans ce genre de soirée, ici c’est lui qui est à la tête de cet événement atypique : « A la base la Guinguette, on en a l’image vieille France mais celle-ci est éclectique et propose un peu de tout. Le Hip Hop on ne l’attend pas du tout dans un lieu comme celui-ci mais les personnes à la tête du Petit Monde sont plutôt open là-dessus ». Après avoir invité les artistes et groupes locaux dans la première session de mai, puis après avoir proposé un battle de break en juillet, Shag souhaitait « terminer fort avec une vraie date pour boucler la saison ». En invitant en plus des danseurs, des peintres, des Djs et des rappeurs, l’idée était de « voir la culture Hip Hop sous différents prismes ».

Pour Nivek, rappeur originaire de St-Pierre-des-Corps, la dernière date de sa tournée estivale a une couleur particulière : « c’est un endroit sympa de Tours où j’ai toujours voulu jouer. Chanter à côté de Renar qui peint et avant la Scred’, forcément ça me parle. » Accompagné de DJ Phantom qui a mixé tout au long de la soirée, ils ont ouverts les hostilités avec Juxebox au beatmaking.

14215552_10154425161638864_1465798889_o

A l’instar d’il y a deux ans avec Sidney, c’est des pointures du Hip Hop français qui ont été invités à clôturer la soirée. Habitués des scènes françaises qu’ils écument depuis près de vingt ans avec le groupe – « le plus connu des groupes inconnus » – la Scred Connexion, Mokless n’a pas vraiment hésité quand Shag lui a présenté la soirée : « Mon pote Nahim (ndlr : Nahim Houée de la Smalla Connexion) m’a mis en connexion avec Shag et on s’est rapidement mis d’accord, en scred’ comme on dit. J’ai senti en Shag un mec sérieux et on souhaite honorer les invitations. Aujourd’hui c’est Tours, hier on était à Djerba. Le lieu de la guinguette est magnifique. Ce qui est intéressant ici c’est que tout le public n’est pas acquis et certaines personnes sont juste venues boire un verre et ne connaissent pas la Scred Connexion. C’est un challenge de parler à ce type de population et j’aime ce type de challenge. »

Malgré tout, le public est bel et bien au rendez-vous durant cet événement. Les premiers rangs connaissent les paroles du groupe par cœur et « backent » avec eux, c’est-à-dire répètent les paroles de l’artiste afin de donner plus de force à un mot, une phrase ou parfois un couplet, qui paraît alors plus « puissant » que le reste, rappé à seulement une seule voix.

En parallèle, tout au long de cette soirée, l’artiste Renar s’exprime en live et fait apparaître à l’aide de ces pinceaux un portrait d’Omar de la série « The Wire », proche d’un réalisme photographique, comme toujours. Intéressé par le challenge du délai court imposé par le live painting, il nous explique ce choix de personnage : « Je cherchais une gueule un peu gangster, un peu Hip Hop et j’ai pensé à Omar Little de la série The Wire. Avec cette série je peux faire un pont entre ceux qui kiffent les séries mais n’écoutent pas forcément de rap et tous les rappeurs pour qui c’est la série de référence actuellement. »
A en croire le large sourire du maître de cérémonie de cette soirée, ce fut une réussite et « le Bal des moins pires » a encore de beaux jours devant lui. Comme diraient les membres de la Scred Connexion présent durant cette soirée « le Hip Hop n’est pas dead, il est juste scred… ».

Les photos de la soirée :

IMG_9742

IMG_9786

IMG_9789

IMG_9798

IMG_9827

IMG_9839

       IMG_9819

IMG_9880

IMG_9883

 IMG_9886

IMG_9906

IMG_9921

Crédits photos : Mathieu Giua pour 37°

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !