Le Grand Théâtre de Tours regarde vers l’avant

Facebook
Twitter
Email

Ce mercredi 30 novembre, Laurent Campellone, directeur du Grand théâtre accueillait le monde de la presse et quelques invités du monde musical de Touraine afin de présenter la demi-saison culturelle, allant jusqu’en juillet 2023. Une présentation à laquelle nombreux institutionnels ont participé, ce qui n’est pas anodin au regard de la situation de ce lieu…

Depuis quelques années, le Grand Théâtre de Tours connaît en effet quelques turpitudes que le directeur tend petit à petit à résoudre afin de refaire partir sur un rythme de croisière cette institution culturelle tourangelle. Tout le monde en est conscient et affiche officiellement un soutien. Pour cette présentation face à la presse, le directeur était ainsi entouré de Nadia Seghier, sous-préfète de l’arrondissement de Tours, Sylvie Giner vice-présidente du conseil départemental chargée de la culture, Delphine Benassy vice-Présidente du conseil Régional déléguée à la culture et Christine Blet adjointe à l’éducation populaire, à la lecture publique et aux tiers lieux représentant le maire de Tours.

Le Grand Théâtre : un outil de la ville… ou de la Métropole ?

Du monde donc pour soutenir le Grand Théâtre face au passage délicat que traverse en ce moment cette grande maison et son orchestre symphonique. Un soutien que beaucoup espèrent plus qu’une simple promesse, mais bien un engagement de tous les partenaires. En coulisses, la situation du Grand Théâtre fait l’objet de débats d’ailleurs. Dernièrement, l’adjoint à la culture de Tours, Christophe Dupin, s’est de nouveau exprimé au sein de Tours Métropole, pour demander à l’intercommunalité s’engage au sein de ce vaisseau amiral de la culture tourangelle. Aujourd’hui, le Grand Théâtre est un outil de la ville de Tours en effet, seulement pour Christophe Dupin, au regard de son rayonnement, il apparaitrait logique qu’il intègre le giron métropolitain, afin de lui redonner un nouveau souffle. Les discussions doivent se poursuivre entre élus, mais les élus tourangeaux devront être persuasifs pour convaincre leurs collègues métropolitains des autres communes, pour le moment plutôt frileux à cette idée.

Une demi-saison parrainée par Roberto Alagna

En ce qui concerne le programme à venir ces prochains mois, cette demi-saison sera marquée par l’empreinte de la musique italienne avec en particulier deux productions qui seront créées par l’Opéra de Tours, la première, au mois de février avec Donizetti et l’un de ses plus grands chefs-d’œuvre Lucie de Lamermoor, ensuite au mois de mars, deux hommes et une femme, également de Donizetti.

À souligner que cette saison 2023 sera parrainée par l’immense Roberto Alagna qui viendra par ailleurs au mois de juin au Palais des Congrès de Tours.

À souligner également la démarche en faveur des étudiants avec des places à 9 € et pour 1 € de plus un repas à l’entracte.

Roger Pichot

Facebook
Twitter
Email
Agenda

Météo

La météo vous est offerte par :

Inscription à la newsletter

Agenda
Vous aimez lire 37 degrés ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !